Yougoslavie-Lituanie (EuroBasket 1995, Finale) : du fantastique duel Marciulonis-Djordjevic à la polémique

La finale de l’EuroBasket 1995 en Grèce réunissait la Yougoslavie et la Lituanie. Si Marciulonis pour les Baltes et Djordjevic pour les sudistes de l’Est européen ont brillé, ce dernier match de ce championnat d’Europe a été marqué par une polémique visant les arbitres. Précisions.

Attardons-nous directement dans les dernières minutes de cette finale disputée le 2 juillet 1995 à l’OAKA Stadium d’Athènes. La Lituanie protesta contre plusieurs coups de sifflets à leur encontre. Le géant lituanien, Arvydas Sabonis (20 points, 8 rebonds) n’avait pu retenir ses larmes après ses 5 fautes commises, synonyme d’exclusion. Un gros plan sur le champion d’Europe avec le Real Madrid a été réalisé sur lequel on voit le futur joueur des Blazers de Portland se mordre les doigts et remuer sa tête de gauche à droite, très affecté de ne plus pouvoir aider ses compatriotes à soulever ce trophée européen.

Suite à la sortie de Sabonis, à deux minutes de la fin, tout ne tourne pas en faveur de la Lituanie. C’est alors que l’arbitre américain George Tolliver devient la cible des joueurs baltes. Il siffla une faute offensive contre Saulius Stombergas qui avait pénétré dans la raquette et réussi à marquer deux points. Au regard du ralenti sur cette action, la décision semble très sévère. Panier refusé, le score reste à 87-83 pour la Yougoslavie. Ce coup de sifflet a transfiguré les Lituaniens, devenus totalement furieux sur le banc de touche. Malgré cette situation, ils pouvaient compter sur le public grec, hostile envers les joueurs Yougoslaves qui avaient éliminé la Grèce en demi-finale (60-52). Ces supporters grecs scandaient ” Lithuania, Lithuania”.

LE REFUS DE LA LITUANIE

Suite à cette protestation du banc lituanien, Tolliver siffla alors une faute technique. Sabonis, exclu, a adressé un geste obscène envers l’arbitre Tolliver. Trois lancers sont accordés à la Yougoslavie du coach Dusan Ivkovic. Ils seront réussis, 7 points d’avance pour les “Yougos” : 90-83. Après cet épisode, les Lituaniens refusaient de remettre les pieds sur le parquet. Une véritable bronca surgit dans cette salle athénienne. C’est la stupeur.

Scène frappante et surréaliste, on voit Aleksander Djordjevic se rapprocher de Sarunas Marciulonis qui le coinça dans ses bras, lui parlant à l’oreille pour lui dire absolument de jouer les dernières minutes. Vlade Divac arriva et en fit de même pour convaincre les Baltes. Après quelques minutes pleines de tension, les Lituaniens décidèrent de revenir sur le terrain.

Menés ensuite 90-83, Marciulonis redonnait de l’espoir à sa patrie en plantant un 3-point à 1:50 de la fin : 90-86. Immensément perturbés, la Lituanie ne parviendra pas à rattraper leur retard suite à ce quiproquo. Le mental a sans doute lâché. Victoire finale 96-90 de la Yougoslavie dans cet EuroBasket 1995.

MARCIULONIS : “LA FAUTE TECHNIQUE, LE PLUS GROS REVIREMENT”

Marciulonis, pour la FIBA, était revenu sur cette décision arbitrale très controversé le 29 août 2003 : “c’est le plus gros revirement ce qui s’est passé après la faute technique. Cela a eu des répercussions sur la rencontre. Nous menions d’un point et soudainement on se trouve à – 3 et une technique. Avec le 3-point de la Yougoslavie, cela nous a couté six points à cause d’un mauvais coup de sifflet et des émotions. J’avais discuté avec Donny Nelson après le match. Il me disait qu’il n’avait jamais vu un revirement comme celui-ci, qui a eu un tel impact dramatique dans le match”.

Bien avant ce malheureux épisode, cette finale de l’EuroBasket 1995 était sublime avec beaucoup de paniers inscrits. Les deux finalistes étaient au coude-à-coude. Deux joueurs sont sortis de leur boîte pour briller aux shoots : Sarunas Marciulonis (32 points à 11/14 aux tirs dont 3/5 à 3-points ; 7/9 aux lancers-francs ; 6 rebonds et 6 passes) et Aleksander Djordjevic (41 points à 11/15 aux tirs dont 9/12 à 3-points ; 10/12 aux lancers-francs et 3 passes). Hormis ces deux joueurs, ces deux nations disposaient de leurs meilleurs talents et de ceux en devenir : Vlade Divac, Dejan Bodiroga (12 points, 4 rebonds, 3 passes), Predrag Danilovic (23 points) ; Artura Karnisovas (19 points) ; Rimas Kurtinaitis.

Pour la Yougoslavie, ce succès fut une belle revanche. Exclu par l’ONU de toute compétition internationale dont l’EuroBasket en 1993, elle décrocha son sixième titre de championne d’Europe après les triomphes en 1973, 1975, 1977, 1989 et 1991.

Du coté de la Lituanie, avec la médaille d’argent, Marciulonis a répondu présent avec 22,5 points ; 4 rebonds et 4,8 passes en 8 matchs. Il sera élu MVP de cet EuroBasket 1995. Plus sur cette finale en elle-même, il livrait la tactique de la Lituanie sur le site de la Fiba pour vaincre la Yougoslavie : ” C’était difficile de mettre en oeuvre notre style de jeu qui est de jouer rapide au basket. Les Yougoslaves savent comment provoquer les autres joueurs et initier les batailles psychologiques. Ils étaient bons à ça. Nous voulions éviter de s’impliquer individuellement dans ce genre de choses. Nous voulions essayer d’aider nos gars au milieu et en contre-attaque pour les fatiguer. Mais nous n’avions pas un banc assez long pour être capable de le faire”.

Après deux succès en or en 1937 en Lettonie et en 1939 sur leurs terres à Kaunas, la Lituanie décrochait sa troisième médaille dans un EuroBasket, avec l’argent en 1995.

La finale Yougoslavie-Lituanie en 1995 (commentaires George Eddy-Bruno Poulain)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *