Eurobasket 2013 : la France sur le toit de l’Europe, une victoire finale qui vaut de l’or

Explosion de joie tout simplement, le bonheur des fois est sur un terrain de basket. La France en a donné énormément après le coup de sifflet ultime de la finale de l’Euro 2013 gagnée face à la Lituanie. Après plusieurs années d’échec, la France sentait enfin le parfum d’une victoire dans une compétition internationale. Précisions.

Guidés par les patrons que sont Tony Parker et Boris Diaw, l’Equipe de France a été sacrée championne d’Europe pour la première fois de son histoire. Deux jours après avoir fait trembler tous les fans de basket de l’hexagone et cette victoire en demi contre l’Espagne après prolongation, les Bleus ont dû transpirer une dernière fois sur le parquet de Ljubjana en jouant une finale.

UN DEUXIEME QUART-TEMPS ECRASANT

Et le dernier match de cet Euro contre les lituaniens a été la délicieuse cerise sur le gâteau. Les basketteurs français ont dominé la Lituanie 80 à 66 qu’ils ont étouffé dans le deuxième quart-temps : 31 points marqués pour 12 encaissés avant la mi-temps. Nicolas Batum a été très en jambes avec 17 points inscrits en première mi-temps à 6/7 aux tirs. Il se calma en deuxième mi-temps puisque que ca été son nombre total de points à la fin de cette rencontre. En début de match, “Batman” rentre 7 des 13 premiers points tricolores.

La France a étouffé les baltes en leur infligeant un 14-0 au cours de ce deuxième quart-temps en 4 minutes. Le score a bougé alors de 36-34 à 50-34. Le dernier panier français de cette première mi-temps est ce shoot “arc-en-ciel” d’Antoine Diot, symbole que tout allait bien dans le camp des Bleus.

Après Batum, c’est capitaine Babac qui a pris le flambeau de l’attaque bleu, blanc, rouge. Boris Diaw a rentré 13 de ses 15 points en deuxième mi-temps. Solidaire, la France ne se fait pas rattrapé et a continué à faire les efforts en défense, le reste du “french roster” a bien apporté son aide à l’image des 10 rebonds d’Alexis Ajinça ou encore les 8 points de Johan Pétro.

Coté lituanien, Linas Kleiza et Mantas Kalnietis ont fait du mieux qu’il pouvait pour géner la sélection française avec respectivement 20 et 19 points marqués.

Après 40 minutes de jeu, la France pouvait exulter avec la banane jusqu’aux oreilles et se serrait fort dans les bras. Un titre de champion d’Europe le 22 septembre 2013 s’ajoute au palmarès français, une date qu’on n’oubliera pas dans les têtes.

36 PARTICIPATIONS A L’EUROBASKET POUR TOUCHER L’OR

36 championnats d’Europe plus tard, la France touche enfin le graal. C’est là une belle consécration pour la génération de Tony Parker, fidèle au maillot bleu depuis 10 ans, qui a tout vécu avec Boris Diaw, Florent Piétrus. TP exceptionnel en quart (27 points contre la Slovénie) et en demi avec 32 points, puis seulement 12 en finale, est élu MVP de cet Euro 2013 en toute logique. Le meneur finit avec 19 points de moyenne, 2,1 rebonds et 3,3 passes. Parker a dû attendre 7 participations à l’Euro pour avoir cette fameuse médaille d’or autour du cou.

Après la médaille d’argent à l’Euro 2011, deux ans après, la France souleva ce trophée européen succédant à l’Espagne. Elle collectionne les médailles après l’argent aux Jeux Olympiques de 1948 et 2000, l’argent aux Euros 1949 et 2011, et le bronze européen lors des championnats d’Europe en 1937, 1951, 1953, 1959 et 2005.

En difficulté lors de la phase de poules, la bande à Vincent Collet a su se remobiliser lors des matchs couperets pour arriver en finale et la remporter, elle qui avait débuter cet Euro par une défaite contre l’Allemagne.

Quelques jours plus tard, Canal+ diffusait un somptueux reportage sur le parcours et la victoire de la France dans cet euro (dans l’émission Interieur Sport). A voir ou revoir pour les passionnés de la balle orange.

(c) photo / AFP – Jure Makovic

Les champions d’Europe 2013 : Joffrey Lauvergne, Nicolas Batum, Antoine Diot, Johan Petro, Charles Kahudi, Tony Parker, Thomas Heurtel, Florent Piétrus, Nando De Colo, Boris Diaw, Alexis Ajinça, Mickael Gelabale.

Les images de la finale France-Lituanie en 2013

Le documentaire “Délivrance” (Canal+ – Interieur Sport)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *