France-Serbie (EuroBasket 2005, barrages) : l’exploit retentissant des Bleus

Le 20 septembre 2005, la France signait une de ses plus belles performances au championnat d’Europe en Serbie. Mal embarquée en phase de poules, terminant que troisième de son groupe, la France devait passer par un match de barrage pour se qualifier pour les quarts de finale. La tache s’annonçait ardue face à la grande équipe de Serbie. Mais les Bleus ont cueilli à froid les Serbes chez eux à Novi Sad avec un succès étriqué : 74-71. (article initialement publié sur Basket Rétro)

Avec une victoire (79-62 face à la Bosnie) et deux défaites à Belgrade (64-50 face à la Grèce ; 68-58 contre la Slovénie) au premier tour, la France n’était pas partie du bon pied lors des trois premiers jours de cet EuroBasket en 2005, organisée par la Serbie. Justement, c’est cette nation que l’équipe de France, coachée par Claude Bergeaud, avait croisé sur sa route pour un match de barrages qualificatif pour les quarts de finale.

Dans ce championnat d’Europe 2005, des matchs de barrages (les nations classées second et troisième de leurs groupes devaient passés par ce stade du tournoi) étaient joués avant les quarts de finale. Avant, 16 équipes en lice dans cet Euro étaient réparties au départ en 4 groupes de 4 pour jouer les matchs du premier tour. Placé dans le Groupe C, la France a ainsi terminé troisième de son groupe et a croisé le second du Groupe D. La nation qui s’est classée à cette place était donc le pays organisateur : la Serbie.

9 POINTS DE RETARD POUR LA FRANCE…

Ce match de barrage se jouait à Novi Sad devant 7 300 spectateurs. Imprimant son rythme, la Serbie, avec Marko Jaric (9 points) et Igor Rakocevic (7 points) avait bien lancé son match. Les Français étaient menés de 5 points au terme des 10 premières minutes du match. 23-18 pour la Serbie à la fin du 1er quart-temps. Les Bleus étaient ensuite dépassés par la cadence des Serbes dans le second quart-temps. Et le premier écart de plus de 10 points était acté à la 12ème minute dans ce match en faveur des coéquipiers de Dejan Bodiroga : 29-18. Les joueurs tricolores eux sont à la peine à l’image des trois pertes de balles consécutives (Mike Piétrus, Boris Diaw, et Tony Parker) dès la première minute du deuxième quart-temps.

A la 14ème minute, les Serbes ont maintenu leur avance à la suite d’un shoot longue distance de Bodiroga : 34-22 Les Français ont profité d’une baisse de régime de leurs adversaires pour recoller au score grâce aux paniers de Weis, et les lancers de Parker et Rigaudeau. A une minute de la mi-temps, avec ces points marqués en attaque, les Bleus n’ont plus que 4 points de retard : 39-35. Bousculés par les Bleus, la Serbie a répondu aux Français sous l’impulsion de Krstic sur un lay-up et un tir à 3-points de Radmanovic. Un 5-0 qui fait mal à la France menée de 9 points à la mi-temps : 44-35.

… EFFACE LORS D’UNE EXCELLENTE 2E MI-TEMPS

Après la pause, on avait retrouvé une équipe de France plus incisive, démarrant cette deuxième période avec un tout autre visage. Le capitaine de cette équipe, Antoine Rigaudeau avait montré l’exemple en inscrivant 5 des 9 points d’affilée des Bleus : un panier à deux points et un tir derrière l’arc. Ce match de barrage était totalement relancé : égalité 44-44 (26e minute). Or, une fois de plus, la Serbie était restée concentrée et a mis a mal la défense des Bleus en signant elle aussi un run : 7-0 (29e minute). 51-44 pour la Serbie. Malgré un panier à 3 points de Radmanovic qui a donné à la Serbie 8 unités d’avance (57-49), la France, sans être désorganisée, n’avait pas lâché le morceau et avait recollé aux basques de leurs adversaires grâce à deux points de Gelabale et les deux de Parker + un lancer réussi du meneur des San Antonio Spurs : 57-54.

Dès l’entame du dernier quart-temps, avec deux nouveaux points de Parker, la France a mené pour la première fois de cette rencontre : 58-57 (31e minute). Leur avance est ensuite grimpée à +5 grâce à Gelabale (panier à 3 points) et Diaw (lay-up). 63-58 pour les Bleus. Quel renversement de situation à la 33ème minute. Mais en 2:30, la Serbie a calmé les Français avec 6 points d’affilée marqués : 64-63. A 66-65 à la 37ème minute, c’est la dernière fois que la Serbie fera la course en tête. A ce moment là du barrage, la France va contrôler le match avec un 5-0 (Mickael Piétrus avec un 2+1 et Parker avec un lay-up). 70-66 avec 2 minutes à jouer.

Les Français ont puisé dans leurs réserves et ont dû jouer ces derniers instants de la partie sans leurs intérieurs Weis et Julian, tous deux commettant chacun 4 fautes . Florent Piétrus a été décisif en rentrant un panier et réussissant un lancer sur deux. 73-71 à une minute de la fin. Au coup de sifflet final, c’est la délivrance, la France a réussi à vaincre la Serbie à Novi Sad sur le score de 74-71. Les points ont bien été répartis entre plusieurs joueurs de l’équipe de France : Rigaudeau, 14 (+ 5 rebonds), Parker 13 (+ 3 passes), Gelabale 12 (à 5/6 aux tirs), et Diaw 10 (+3 rebonds et 3 passes).

“PRENDRE DES RISQUES DEFENSIVEMENT”

Claude Bergeaud avait tenu à souligner la défense exercée par son équipe à l’issue de ce match âpre face à la Serbie : « Nous savions que ce serait un match très dur et nous pensions que la seule façon de rester près du match était de prendre des risques défensivement. C’était un match différent pour mon équipe par rapport aux trois premiers joués précédemment. Ce soir, nous avons eu peur et il fallait que l’équipe joue ensemble des deux côtés du terrain et soit plus patient ». (source : Fibaeurope).

Et en défense, la France a été bonne en limitant la Serbie à 27 points en deuxième-mi-temps tandis que les Bleus en ont inscrit 39 après la mi-temps. En face, on notera que cinq joueurs serbes ont marqué 10 et plus : Radmanovic et Jaric (14 chacun), Rakocevic et Krstic (11 chacun), Bodiroga (10).

Suite à ce très bon résultat en barrage, la France a par la suite étrillé son adversaire en quart de finale, la Lituanie : 63-47. Après une déconvenue en demi-finale face à la Grèce sur un shoot assassin de Diamantidis, elle s’était ressaisie en décrochant la médaille de bronze face à l’Espagne (98-68).

France-Serbie 2005 en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *