Arriel McDonald rayonne au Final Four de la Suproleague : MVP 2001 avec le Maccabi Tel-Aviv

Dans le dernier carré de la Suproleague en 2001, l’américano-slovène Arriel Mcdonald été fabuleux lors de cette compétition européenne qui concurrençait l’Euroligue. Avec le maillot du Maccabi Tel-Aviv au dos, le meneur d’1m91 a terminé MVP du Final Four. Détails.

Mcdonald, cette marque planétaire vous rappelle ses bonnes frites reluisantes et ses bons « Big Mac » qu’on déguste entre amis le weekend. Mais pour ceux et celles qui se passionnent depuis fort longtemps pour le basket européen, vous vous souvenez probablement du joueur qui portait le même nom que l’enseigne de fast-food et qui a fait le bonheur de plusieurs écuries européennes. Son prénom ? Le même que la Petite Sirène et que la marque de lessive mais orthographié différemment : Arriel. Décidément, le nom de ce joueur a une forte connotation marketing.

SON ARRIVEE EN EUROPE ET AU MACCABI

Suite à ses 4 saisons pleines au sein de l’université de Minnesota, avec les Gophers (1990-1994), le meneur de jeu natif de Harvey dans l’Illinois n’a pas fait frémir les franchises NBA. Arriel Rene Mcdonald de son nom complet, quitte le continent américain pour débuter un voyage dans toute l’Europe et bâtir ainsi sa carrière pro de basketteur. Tout démarre lors de la saison 1994-1995 où il découvre le championnat belge en revetant les couleurs de l’équipe des Castors Braine. En 1995-1996, il signe chez le club slovène Interier Krško. Son lien avec la Slovénie va alors perdurer et il porte pendant trois ans le maillot de l’Olimpija Ljubljana (1996-1999). Il enfilera même le maillot de la sélection slovène à l’Euro 2001 et 2003.

Après la Belgique, la Slovénie, il est temps pour Mcdonald de faire escale dans un troisième pays : Israël. Le club légendaire du Maccabi Tel-Aviv s’attache ses services en 1999. Le meneur a pu rejoindre ce club grâce à l’obtention de son passeport slovène. Naturalisé slovène depuis juin 1997, la nouvelle recrue a la lourde de tache de pallier le départ d’Oded Kattash au Panathinaikos, joueur israélien considéré comme « God » au Maccabi. Mcdonald portera les couleurs jaunes et bleues de ce club jusqu’en 2002, le long de la côté méditerranéenne. De quoi profiter après les entrainements et les matchs de la culture de cette cité surnommée ” la ville sans interruption”.

ARRIEL MCDONALD BRILLE EN SUPROLEAGUE

Lors de sa deuxième saison avec le Maccabi, Mcdonald a été étincelant lors de la Suproleague en 2000-2001. Cette saison-là, la FIBA et l’ULEB entrent en guerre. En désaccord, chacune des institutions décide d’organiser sa propre coupe d’Europe. La FIBA crée alors la Suproleague à laquelle participe le Maccabi. Avec un superbe effectif composé de Nate Huffman, Anthony Parker, Derrick Sharp, et Arriel Mcdonald, le club phare et historique de Tel-Aviv a réalisé un parcours fantastique.

En demi-finale du Final Four qui se déroulait à Paris-Bercy, le Maccabi affrontait le CSKA Moscou d’Andrei Kirilenko, un duel qui a marqué tant l’histoire du basket européen. Reconnaissable par son crane, Arriel Mcdonald a été l’un des héros de ce match couperet. Auteur de 17 points (6/11 aux tirs dont 3/5 à 3-points, 2/2 aux lancers-francs), et 4 passes, le “point guard” a permis à son équipe de ramasser ce succès en gagnant le club russe de six points : 86-80. Nate Huffman a été efficace avec aussi ses 17 unités  inscrit dans la raquette.

En finale, face au Panathinaikos de Dejan Bodiroga, Mcdonald flirte avec le double-double : 21 points (5/12 aux tirs dont 3/5 à 3-points, 8/8 aux lancers-francs), 9 passes. Le Maccabi remporte cette finale de 14 points sur le score de 81 à 67. Mcdonald avait éclairé la première mi-temps en plantant 15 points donc un parfait 3/3 derrière l’arc et 5 passes. Son équipe avait extraordinairement bien défendu sur l’équipe grecque en première mi-temps : 23 points encaissés en 20 minutes pour 37 inscrits.

Au retour des vestiaires, alors que le Pana effaçait progressivement leur retard, Mcdonald accélérait la cadence du match en négociant parfaitement les situations de contre-attaque, celles-ci s’achevaient sur des points marqués par Curcic ou Parker à la suite de “caviars” du meneur américano-slovène. Grâce à ses deux bons matchs durant ce Final Four en Suproleague, Mcdonald s’adjugeait le trophée de MVP de la compétition à 29 ans.

(c) Euroleague.net

Avant de se sublimer dans ce dernier carré, Arriel Mcdonald a aussi été capital dans les autres matchs couperets qui se jouaient en deux manches gagnantes :

  • 8eme de finale – Game 1 face au Slask Wroclaw : 16 points, 2 rebonds et 3 passes. Victoire 81-75
  • 8eme de finale – Game 2 face au Slask Wroclaw : 23 points, 2 rebonds et 5 passes. Victoire 85-62
  • Quart de finale – Game 1 face au Scavolini Pesaro : 15 points, 3 rebonds et 5 passes. Victoire 80-69
  • Quart de finale – Game 2 face au Scavolini Pesaro : 20 points, 2 rebonds et 5 interceptions. Victoire 84-77

Auteur de plusieurs matchs à 10 points et plus en phases de groupes, Mcdonald tournait, dans cette Suproleague à 12,8 points (48,1 % aux tirs, 36,6 % à 3-points et 79,1 % aux lancers-francs) 2,3 rebonds et 3,5 passes en 24 matchs. En 2002, il quitte le Maccabi et part découvrir la Grèce en rejoignant le Panathinaikos où il a évolué pendant 2 ans (2004-2005). Il pose ses valises ensuite en Russie (Dynamo Moscou de 2004 à 2005 et 2008), puis l’Espagne (Girona de 2005 à 2008) et l’Italie (Sienne de 2008 à 2009). Un sacré tour d’Europe pour ce joueur américano-slovène, retraité à 37 ans, qui s’est doté d’un superbe palmarès, remplissant son armoire à trophées :

Avec l’Olimpija Ljubljana – Champion de Slovenie : 1997, 1998, 1999 / Coupe de Slovénie : 1997, 1998, 1999

Avec le Maccabi Tel-Aviv – Champion d’Israel : 2000, 2001, 2002 / Coupe d’Israel : 2000, 2001, 2002 / FIBA SuproLeague: 2001

Avec le Panathinaikos – Champion de Grèce: 2003, 2004 – Coupe de Grèce: 2003

Avec Girona – FIBA Eurocup et titre de MVP: 2007

Les 21 points d’Arriel Mcdonald et la finale Maccabi-Panathinaikos en intégralité

photo une (c) Euroleague.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *