Euroligue 2007 : le show Marc Salyers à Roanne, 40 points contre Fenerbahce

Un joueur qui brille face à son ancienne équipe sur un parquet de basket, c’est ce genre de scénario indénombrable auquel on assiste dans le sport professionnel. Ce joueur voit alors le feu des projecteurs se braquer sur lui. L’intérieur américain Marc Salyers a vécu pareil moment dans sa carrière. “Hollywodd” a été auteur d’un carton offensif face à la formation turque du Fenerbahce Istanbul : 40 points lors de la phase de poules en Euroligue avec l’équipe de Roanne.

Pour sa quatrième rencontre disputée de son histoire dans la plus belle des compétitions européennes, la Chorale de Roanne s’était bien battue face à une des meilleures formations du championnat turque le 14 novembre 2007 : le Fenerbahce Istanbul. Dans les rangs roannais, Marc Salyers avait porté les couleurs de cette équipe turque. C’était lors de la saison 2004-2005.

MARC SALYERS : RECORD EN EUROLIGUE

Suite à son titre de champion de France en 2007 avec Roanne, l’américain de 2m05 participait pour la première fois à l’Euroligue. Les hommes coachés par Jean-Denys Choulet étaient placés dans le Groupe C (une poule de huit équipes). Sur les 14 rencontres joués de la phase de groupe, Marc Salyers a réalisé le meilleur match de sa carrière sur la scène européenne contre son ancienne équipe. A domicile à la Maison des Sports, Salyers performe avec 40 points à 9/11 à 2-points, 6/13 à 3-points, et 6 rebonds en 33 minutes. A la fin du premier quart-temps remporté 33-24 par les Roannais, “Hollywood” plante 10 points à 4/5 aux tirs. 

En dépit de la prestation monumentale de son intérieur, Roanne, ce soir-là, perdait de 7 points 97-90, repartant du terrain avec une troisième défaite consécutive en Euroligue. Le club d’Auvergne-Rhone Alpes menait pourtant de 16 points au cours de la première période. L’américain Adam Hess avait bien épaulé Salyers (22 points dont 13 dans le premier quart, 7/13 aux shoots dont 5/7 à 3-points, 9 rebonds et 4 passes). Le duo Salyers-Hess réussissaient à eux deux un 11/20 derrière la ligne à 3-points, un exercice dans lequel Roanne a effleuré les 44 % de réussite : 13/30 (43,3%).

Roanne baissait de rythme et perdait de sa superbe en deuxième période ne marquant que 12 points après la fin du troisième quart. Fenerbahce en profitait pour réduire l’écart au score et mener dans la partie grâce à un tir longue distance de Onan Omer dans ce quart : 69-66. Dans le quatrième quart-temps, les joueurs de Choulet n’ont fait que courir après le score essayant tant bien que mal de faire douter les stambouliotes. Marchant sur l’eau, Marc Salyers rentre 16 points dans les 10 dernières minutes du match et aura donner de l’espoir à ses partenaires pour remporter la victoire. Le natif de Chicago marque son cinquième panier à 3-points à 6:00 de la fin ramenant les Roannais à deux possessions d’écart (80-76). Il inscrit son sixième tir longue distance à 2:00 du terme de la partie ramenant encore son équipe à – 4 (88-84).

Le collectif du Fenerbahce guidée par leur coach Bogdan Tanjevic a été efficace à l’extérieur terminant à près de 60 % de réussite à deux points (26/44, soit 59,1 %). Sur les terres roannaises, 6 joueurs ont marqués au moins 10 points (Omer Onan – 10 ; James White – 10 ; Mirsad Turkcan – 12 ; Damir Mrsic – 12 ; Ogus Savac – 12 ; Willie Solomon – 23 + 5 rebonds et 7 passes).

MVP de la Semaine des As et des finales LNB quelques mois plus tôt, Marc Salyers devenait à ce moment-là le quatrième joueur en Euroligue à terminer une rencontre à au moins 40 points inscrits. Les 3 autres joueurs qui ont réalisé cette performance étaient :

  • Alphonso Ford : 41 points pour Peristeri face au Tau Ceramica de Vitoria, le 31 janvier 2001
  • Carlton Myers : 41 points pour le Paf Bologna face au Real Madrid, le 7 mars 2001
  • Kaspars Kambala : 41 points pour Efes Pilsen Istanbul face au FC Barcelone le 30 octobre 2002

Dans la suite de cette compétition en Euroligue, Marc Salyers va poursuivre son bonhomme de chemin en brillant en attaque. Il réalise un énorme double-double le 2 janvier 2008 toujours à domicile face au FC Barcelone : 30 points à 8/17 à 2-points ; 4/8 à 3-points et 11 rebonds. Il finit 6 rencontres d’Euroligue entre 20 et 29 points :

  • 31 octobre 2007 face au Partizan Belgrade (défaite 88-87) : 20 points à 7/15 à 2-pts ; 9 rebonds
  • 8 novembre 2007 face au FC Barcelone (défaite 82-76) : 21 points à 7/11 à 2-pts ; 9 rebonds
  • 5 décembre 2007 face au Lottomatica Roma (victoire 104-85) : 24 points à 4/7 à 2-pts et 3/6 à 3-pts ; 3 rebonds et 4 passes
  • 12 décembre 2007 face à Brose Baskets (victoire 84-81) : 28 points dont 6/7 à 3-pts ; 7 rebonds
  • 9 janvier 2008 face à Fenerbahce (défaite 81-68) : 20 points ; 5 rebonds
  • 17 janvier 2008 face à Panathinaikos (défaite 102-78) : 27 points à 11/16 à 2-pts ; 4 rebonds

Avec 4 victoires et 10 défaites dans cette phase de poule, Roanne ne se qualifiait pas pour le Top 16 et achevait donc sa première participation en Euroligue par une élimination. Marc Salyers aura été incontestablement le leader d’attaque de son équipe durant cette campagne européenne. Il a délivré des moyennes statistiques monstrueuses lors de cette phase de groupes : 21,8 points et 6,6 rebonds en près de 34 minutes de jeu. Il reçoit le titre de meilleur marqueur de l’Euroligue : le trophée Alphonso Ford. Le détail de ses stats en Euroligue lors de la saison 2007-2008 : www.euroleague.net

photo une (c) DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *