Wizards-Knicks (Opening Night 2001) : le retour de Michael Jordan en NBA

Immense basketteur du côté de Chicago, Michael Jordan est une fois de plus sorti de sa retraite en 2001. Hasard du calendrier, c’est au Madison Square Garden, salle où il a tant brillé, que le sextuple champion NBA avec les Bulls a rejoué ses premières minutes en NBA. Avec le maillot des Wizards, le légendaire numéro 23 ressurgissait à l’âge de 38 ans.

L’odeur du ballon, le bruit des sneakers grinçant sur le parquet, les gouttes de transpiration sur le front et le visage lui manquaient. Cela faisait plus de trois ans qu’il n’avait plus joué un match en NBA et ce depuis son fameux game-winner au match 6 des finales de 1998 contre Utah avec la tunique rouge et blanche des Bulls de Chicago (ce tir qui fait mouche après un dribble contre Byron Russell).

ANNONCE OFFICIELLE EN SEPTEMBRE 2001

Après des rumeurs qui couraient et s’amplifiaient sur un éventuel et nouveau comeback, Michael Jordan, double champion olympique et 5 fois MVP du championnat, confirmait en conférence de presse son retour dans le championnat nord-américain le 25 septembre 2001 déclarant alors son amour fou pour le ballon orange. Tous les médias américains s’emparaient de cette nouvelle et consacraient une ribambelle d’articles, photos et reportages dans les colonnes de leurs journaux et sur les écrans de télévision à cet arrière d’1m98 que les fans de basket n’ont pas oublié.

S’entraînant individuellement pour retrouver une parfaite et optimale condition physique après trois années sans compétition, le basketteur au crane lisse retrouva une vieille connaissance, Doug Collins, nouveau coach de Washington et ancien entraîneur de Jordan à Chicago entre 1986 et 1989. Avant ce premier officiel contre New-York, Jordan a démontré qu’il était capable encore de coup d’éclat. Face à New Jersey, en présaison, il réussit à planter 41 points.

Ne cherchant pas la gloire, l’objectif de Jordan est alors de transfigurer les Wizards et ses jeunes joueurs et de les qualifier pour les playoffs (Richard Hamilton, Brendan Haywood, Kwame Brown, Courtney Alexander, Bobby Simmons) entourés de joueurs expérimentés (Christian Laettner, Popeye Jones, Hubert Davis)

SON PREMIER PANIER POUR LES WIZARDS

Le 30 octobre 2001, ce n’était pas un rêve mais donc bien la réalité. Michael Jordan refoulait les parquets avec un nouveau maillot sur les épaules, celui des Washington Wizards, dont il était encore propriétaire il y a encore quelques mois avant de revendre ses parts. C’est face aux New-York Knicks qu’il fait son grand retour (Felton Spencer, Kurt Thomas, Latrell Sprewell, Allan Houston, Mark Jackson), un avant-match où le public new-yorkais (plus de 19 760 spectateurs) lui a réservé une ovation pour son second retour dans la Grande Ligue.

Et après plus d’1:30 en début de rencontre, Jordan marque ses premiers points sous ses nouvelles couleurs. L’ancien joueur de North Carolina a même dû affronter les propos des fans de New-York qui scandaient des “airball, airball”. Il finit la partie avec 19 points au compteur mais avec de la maladresse aux tirs (7/21 dont 0/3 à 3-points). Il complète ses stats avec 5 rebonds, 6 passes et 4 interceptions. A 18 secondes de la fin du match, il loupe sont tir longue distance qui aurait pu donné l’égalisation à son équipe à 91-91. Les Wizards s’inclinent 93-91. Du côté Knicks, c’est Sprewell et Houston qui ont guidé l’attaque avec respectivement 28 et 22 points.

Le match Wizards-Knicks en intégralité

Une pensée sur “Wizards-Knicks (Opening Night 2001) : le retour de Michael Jordan en NBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *