NBA Finals 1992 : Michael Jordan éclate les Blazers, 46 points à 60,9 % aux tirs au match 5

C’est la première fois que Michael Jordan achevait un match des finales NBA avec plus de 40 points. Ce moment s’est produit lors des NBA Finals face aux Portland Trail Blazers à l’exterieur. Précisions

Le 12 juin 1992, Michael Jordan avait redonné l’avantage à son équipe de Chicago lors des finales NBA face à Portland  : 3-2 grâce à une victoire sur le score de 119 à 106. Au Memorial Coliseum dans l’Oregon, “Sa majesté” a encore fourni un excellent travail lors du match 5. Choisissez les mots que vous voulez pour qualifier la performance hallucinante de MJ. Démentiel figure par ceux-là. “Jojo” claquait 46 points à 14/23 dont 2/4 à 3-points, soit 60,9 % de réussite aux tirs. Brillant aux lancers-francs avec 16/19, il ajoute 5 rebonds et 4 passes en 42 minutes. 

Un an auparavant, “Jojo” avait déjà époustouflant en attaque lors des finales NBA de 1991. Au match 2 contre les Lakers, il avait inscrit 33 points à 15/18, soit 83,3 %.

MICHAEL JORDAN : PREMIER BULL A + 40 POINTS EN FINALE NBA

Lors des deux premiers matchs de cette finale, Jordan était déjà tout proche de finir avec 40 points minimum. A chaque fois, il avait scoré 39 points. Au match 1, il avait la main chaude avec son 6/10 à 3-points dans ce fameux match rebaptisé “shrug game”. Il devenait alors le premier joueur de Chicago à réussir pareille perfromance.

Lors de la saison régulière, il avait déjà collé 40 points à la défense des Blazers le 29 novembre 1991. Lors de la victoire 116-114 après double prolongation, Jordan avait beaucoup shooté (16/39), pris 8 rebonds, donné 7 passes et rentré 8 de ses lancers-francs.

A ce moment là de l’histoire de la NBA, ce 12 juin 1991, “His Airness” rejoignait le groupe de joueurs à avoir marqué plus de 40 points en finale NBA : George Mikan, Bob Pettit, Jerry West, Elgin Baylor, Rick Barry, John Havlicek, Wilt Chamberlain, Julius Erving, Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson, Isiah Thomas, James Worthy. L’ancien ailier des Lakers était donc le dernier avant Jordan à planter 40 points et plus en finale.

L’arrière des Bulls rejoignait d’autres joueurs à avoir réalisé au moins de 2 matchs des NBA Finals à au moins 60 % de réussite : George Mikan, Sam Jones, Wilt Chamberlain, Jerry West, Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson, James Worthy, Larry Bird, Kevin Mchale, Clyde Drexler.

“The Glide”, justement, s’était bien battu dans cette cinquième manche finissant avec 30 points, 10 rebonds et 3 passes.

Côté Chicago, le danger en attaque n’est pas venu uniquement que de Jordan. Scottie Pippen, déjà bon, au match 4, a flirté avec le triple-double : 24 points, 11 points et 9 rebonds. John Paxson est le seul autre joueur à avoir dépasse la barre des 10 points. “Pax” a ajouté 12 unités à 6/11.

Après deux succès en trois matchs à Portland dans ces finales, les Bulls concluaient la série à domicile en gagnant le Game 6 97 à 93. Jordan, encore et encore, a cartonné avec 33 points. Chicago réalisait le back-to-back et MJ recevait pour la deuxième fois de suite le trophée de MVP des finals. Il tournait à 35,8 points (52,6 % aux tirs), 4,8 rebonds et 6,5 passes.

Les 46 points de Michael Jordan en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *