Dominique Wilkins surclasse Michael Jordan : 57 points en 1986

57, c’est le nombre de points marqués par le dunkeur fou des Hawks face à Michael Jordan lors d’un Chicago-Atlanta disputé en saison régulière en 1986. Détails sur cette performance dantesque du Human Highlights.

Le 29 juin 1982, Dominique Wilkins est drafté par les Utah Jazz au premier tour en troisième position. L’ailier ne portera pas le maillot de la franchise de Salt Lake City. Il est échangé à Atlanta le 2 septembre de cette même année. Les Hawks accueilla alors un joueur spectaculaire dans ses rangs. Lors de sa cinquième saison NBA, le natif de Paris a été monumental lors du match du 10 décembre 1986 face aux Chicago Bulls à l’Omni Coliseum d’Atlanta.

26 ans ce jour-là, The Human Highlights domine le jeune et sophomore Michael Jordan, 22 ans. Si His Airness brilla avec 41 points (15/25 aux shoots, 11/12 aux lancers-francs), Wilkins fait encore mieux offensivement en marquant 57 points tout en étant très adroit (19/28 aux tirs, 19/21 aux lancers-francs). Le numéro 21 des Hawks manque de peu le double-double avec 9 rebonds en plus de ses 4 passes et 2 interceptions. Passé par la fac de Georgia, l’ailier tonitruant avec son équipe d’Atlanta a explosé la défense des Bulls sur le score de 123-95. Les Hawks repartaient avec une 16ème victoire en 20 matchs.

Pour la deuxième fois de sa carrière, Dominique Wilkins réussit à marquer 57 points. La première fois, c’était face aux New Jersey Nets le 10 avril 1986, match lors duquel il a fini avec un 21/37 aux shoots.

DOMINIQUE WILKINS : TROISIEME MATCH A + DE 50 POINTS

Après ce match, plus tard, dans la saison 86-87, le futur joueur du Panathinaikos, claquera deux autres matchs à plus de 50 unités :

  • 53 points (19/25 aux tirs, 14/19 aux lancers-francs), 6 rebonds le 12 janvier 1987 face aux Clippers
  • 54 points (19/34 aux tirs, 16/20 aux lancers-francs), 5 rebonds le 3 février 1987 face aux Celtics

Avec notamment ses trois performances à plus de 50 points, Wilkins conclut sa saison 1986-1987 avec des moyennes de 28,1 points, 6,3 rebonds et 3,3 passes en 79 matchs. Il sera le deuxième meilleur scoreur du championnat derrière les 37,1 points de Michael Jordan.

Il devient le troisième joueur de l’histoire des Hawks à réussir au moins deux performances en saison régulière à 50 points et plus après Bob Pettit et Pete Maravich. Il est le sixième joueur de la franchise à franchir la barre des 50 points et plus.

En 12 saisons passées chez les Hawks, Dominique Wilkins planta à 7 reprises 50 points et plus en saison régulière.

Les 57 points de Dominique Wilkins en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *