Amar’e Stoudemire claque 50 points dans la défense de Portland en 2005

Lors de la sa troisième saison NBA, Amar’e Stoudemire a fait la loi dans la défense des Blazers en terminant avec 50 points. Il offra à Phoenix une 26ème victoire en 30 matchs.

Au tiers de la saison 2004-2005, les Suns de Phoenix était chauds bouillants et faisaient preuve de domination dans la Conférence Ouest et toute la ligue.

Stoudemire a fait grand bruit dans les médias le 2 janvier 2005 suite à son double-double gigantesque contre les Portland Trail Blazers dans la maison Suns : l’America West Arena. Ce soir-là, “Stoud” fait des étincelles dans la défense de l’équipe d’Oregon (composée à l’époque de Zach Randolph, Darius Miles, Shareef Abdur-Rahim, Nick Van Exel, Derek Anderson, Damon Stoudamire, Ruben Patterson) en claquant 50 points avec vivacité et une adresse insolente : 20/27 aux shoots et 10/17 aux lancers-francs, le tout ajouté à ses 11 rebonds et 3 passes en 41 minutes. Phoenix gagna la rencontre facilement 117-98. On fire, Stoudamire souhaita une bien belle et bonne année dans la truffe des Trail Blazers après la dinde de Noel.

AMAR’E STOUDEMIRE DANS LE CLUB DES 50
Amar’e stoudemire – Phoenix suns, 50 points (c) Ballis.com

Amar’e Stoudemire rejoint d’autres joueurs de Phoenix à avoir marqué 50 points ou plus lors d’un match de saison régulière. Le précédent joueur des Suns à avoir inscrire la bagatelle de 50 points était Tony Delk et ses 53 unités (c’était face à Sacramento le 2 février 2001 lors d’une défaite de Phoenix après prolongation). Avant Delk et Stoudemire, Tom Chambers (56 points le 18 février 1990) et Clifford Robinson (50 points le 16 janvier 2000) avaient réussi ce genre de performance.

A ce moment-là de sa jeune carrière, le précédent record de points inscrit par Stoudemire était de 38 points face à Minnesota lors de sa saison rookie. Il marqua aussi 38 points aussi face à New Orleans le 17 novembre 2004.

Son ancien coéquipier, l’arrière Quentin Richardson avait commenté la performance du géant Amar’e Stoudemire avec une pointe d’humour : « J’ai dit à Amare que s’il commence à apprendre à bien tirer ses lancers-francs, il pourrait scorer 75 points. Vous ne voyez personne qui rate 7 tirs et marquer 50 points ». Q-Rich ajoutait même que “Stoudemire ressemblait à Wilt Chamberlain”.

Durant cette rencontre contre Portland au cours de laquelle il a bien profité des passes de Steve Nash (10 assists), l’ailier-fort au bandeau orange a varié ses tirs : dunks tonitruants, jumpshots, panier tout en puissance, jeu dos au panier, fade-away : « Tout n’a pas été fait avec force ce soir car beaucoup de mes mouvements ont été faits aussi avec finesse. Mon jeu fait de moves avec force me permettent de contourner mes adversaires et de les prendre au dépourvu », expliquait STAT en fin de match(source : espn)

Et le Stoud confiait une anecdote durant ce match : « Je ne pensais pas à marquer 50 points. J’ai entendu un des fans dire 46. Et c’est à cet instant que j’ai pensé à cela. Mais je n’étais pas dans l’urgence et n’essayais pas de marquer 50 points. C’est juste venu à moi dans le flux du jeu. Je me sens bien d’avoir fait cela à 22 ans. C’est la partie visible de l’iceberg ». (source : espn).

Cette saison là, Phoenix brille et règne dans la Conférence Ouest avec un fantastique bilan de 62 victoires et 20 défaites et un rayonnant Amar’e Stoudemire : 26 points et 8,9 rebonds de moyenne.

Les 50 points en images d’Amar’e Stoudemire en 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *