Playoffs 1986 : les Rockets en finale de conférence, 2 prolongations pour battre les Nuggets au match 6

Ces deux équipes ont toujours atteint la barre des 100 points dans leur confrontation. Au terme de cette demi-finale de conférence Ouest, après six manches, les Rockets se qualifiaient pour les finales de conférence pour la troisième fois de leur histoire. Précisions.

Devant 17 022 spectateurs, le match 6 entre Rockets (n°2 de l’Ouest) et Nuggets (n°3 de l’Ouest) a été sensationnel à suivre. Sur le parquet de Denver, à la McNichols Sports Arena, c’est Houston qui obtenait la victoire, la quatrième de cette série en demi-finale de conférence Ouest. La franchise texane s’imposait après double prolongation 126 à 122. Le coach des “fusées” Bill Fitch a pu compter sur son 5 majeur pour aller chercher cette qualification :

  • Hakeem Olajuwon : 28 points, 7 rebonds, 3 contres
  • Ralph Sampson : 12 points, 18 rebonds, 5 passes, 2 interceptions, 2 contres
  • Lewis Lloyd : 25 points, 7 rebonds, 5 passes
  • Rodney Mccray : 20 points, 9 rebonds, 7 passes, 3 contres
  • Robert Reid : 11 points, 8 rebonds

Du côté des Nuggets, le 42 points (15/30 aux tirs) d’Alex English n’ont pas suffi pour égaliser à 3-3 et aller jouer à nouveau à Houston un match 7. En sortie de banc, Calvin Natt a été très bon avec un double-double : 23 points, 12 rebonds. Fat Lever, pas trop à la fête au scoring, a bien rempli les autres cases statistiques : 6 points, 9 rebonds, 7 passes et 5 interceptions.

Sur cette demi-finale, les Rockets ont rayonné grâce à son duo d’intérieur à la fois bon en attaque et en défense. Hakeem Olajuwon tournait à 29 points, 12,5 rebonds, 2,5 passes, 2,2 interceptions et 2,5 contres. “The Dream” avait été monstrueux au match 1. Complet, il terminait avec 38 points à 18/27 aux tirs, 16 rebonds, 4 passes, 6 interceptions et 5 contres en 44 minutes. Le pivot nigérian est à ce jour le seul à avoir aligné de tels chiffres en playoffs.

Ralph Sampson livrait 24,5 points, 13,5 rebonds, 5 passes, 1,8 interceptions et 2,2 contres. Le premier choix de la draft 1983 a été éblouissant au match 5 conclu avec un splendide triple-double à domicile au Summit dans le Texas : 33 points, 17 rebonds, 10 passes et aussi 5 contres. Avant lui, Oscar Robertson, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar avaient réussi une performance pareille en playoffs.

Les Rockets s’apprêtaient ensuite à défier les Los Angeles Lakers en finale de conférence.

photo une (c) Andrew D. Bernstein/NBAE via Getty Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *