Playoffs 1994 : Hakeem Olajuwon torpille la défense des Blazers, 46 points

Le 1er mai 1994, devant ses supporters, Hakeem Olajuwon concluait le match 2 du premier tour des playoffs contre Portland avec une ligne de stats colossale. Le pivot a permis à Houston de faire le break dans cette série. Détails. 

Presque 10 ans après son arrivée aux Rockets, Hakeem Olajuwon réalisait une exceptionnelle neuvième saison dans la Grande Ligue. Au terme de la saison régulière en 1993-1994, Olajuwon a été élu MVP avec des stats éclatantes: 27,3 points (52,8 % aux tirs et 71,6 % aux lancers-francs), 11,9 rebonds, 3,6 passes, 1,6 interception et 3,7 contres. Cette saison-là, avec ses partenaires et coach Rudy Tomjanovich, Houston la termine en étant deuxième de la conférence Ouest derrière les Sonics de Seattle : 58 victoires et 24 défaites. Qualifié pour les playoffs, la franchise texane affrontait au premier tour les Portland Trail Blazers de Clyde Drexler.

Déjà auteur d’un très bon match 1 contre cette franchise de l’Oregon (26 points, 10 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 6 contres), Hakeem Olajuwon a encore fait mal aux Blazers.  Le 1er mai 1994, au match 2, au Summit de Houston, le nigérian claquait 46 points (16/30 aux tirs dont 1/2 à 3-points et 13/18 ars-francs), prenait 8 rebonds, donnait 4 passes, volait 4 ballons et contrait 6 tirs. Il donne une deuxième victoire de suite aux Rockets : 115-104. “The Dream” était alors le premier joueur en playoffs à aligner au moins 45 points, 5 rebonds, 4 passes, 4 interceptions et 5 contres.

Dans cette deuxième manche, Olajuwon a bien été aidé en attaque par Otis Thorpe (19 points à 8/10 aux tirs, 12 rebonds, 3 passes) et Vernon Maxwell (17 points, 7 rebonds, 6 passes).

Coté Portland, les bonnes performances de Rod Strickland (26 points, 6 rebonds, 12 passes et 3 interceptions) et Cliff Robinson (28 points à 12/20 aux tirs) n’ont pas suffi pour égaliser dans cette confrontation.

Les Rockets éliminaient les Blazers 3-1 et se qualifiaient pour les demi-finales. Olajuwon finit avec des stats moyennes flamboyantes dans cette série : 34 points, 11 rebonds, 4,8 passes, 2,3 interceptions et 4,8 contres. Les playoffs 1994 se concluaient de la plus belle des manières pour les Rockets. Ils décrocheront le premier titre de leur histoire, victoire 4-3 en finale contre les Knicks de New-York.

photo une (c) Andrew Bernstein – Getty Images

La perf d’Hakeem Olajuwon en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *