Playoffs 1993 : Michael Jordan assomme les Knicks – 54 points, 60 % aux tirs

Après avoir recollé à 2-1, les Bulls de Chicago avaient égalisé à 2 manches partout en finale de conférence Est contre New-York : 105-95. Exceptionnel en attaque à la maison au Chicago Stadium, Michael Jordan a encore frappé fort face à la défense des Knicks le 31 mai 1993 : 54 points.

La feuille de stats de His Airness est phénoménale au match 4 de cette finale : 18/30 aux tirs dont 6/9 à 3-points et 12/14 aux lancers-francs. Avec 60 % de réussite aux tirs, “Jojo” complète ses chiffres avec 6 rebonds, 2 passes et 2 interceptions en 39 minutes. Dans le troisième quart-temps, il réussit un 7/7. L’arrière des Bulls a retrouvé de l’adresse, ce qui lui avait terriblement manqué au match 3 : 22 points mais à 3/18 aux shoots. A la mi-temps, Chicago menait de 9 points (61-52) grâce à un super Jordan : 27 points à 8/15 et 8/8 aux lancers-francs.

MICHAEL JORDAN : DEUXIEME MATCH DE PLAYOFFS A + 50 POINTS ET 60 % DE REUSSITE

Avec ce match offensif ahurissant, Michael Jordan est devenu le meilleur marqueur en playoffs face aux Knicks reléguant les 51 points du Celtic Sam Jones en 1967.

Auteur de 24 points, John Starks reconnaissait que Jordan évoluait à un niveau hallucinant : “C’est un super joueur, il a joué un grand match. Il a botté mes fesses”. (nytimes.com)

C’est la deuxième fois que Jordan claque 50 points et plus à 60 % de réussite et plus en playoffs. Le 29 avril 1992, face à Miami, il avait planté 56 points à 66,7 %.C’était surtout son sixième match en post-season où il réussissait à atteindre la barre des 50 points et plus.

New York, était pas loin de faire le break dans cette finale. Ancien partenaire de Jordan dans les années 80, Charles Oakley ramenait les Knicks à deux possessions à la suite d’un lancer réussi après avoir loupé le premier (94-90). Sur l’action suivante, Scottie Pippen, très discret en attaque, réussit un panier à 2-points + la faute. “Pip” réussit son lancer qui permettait aux Bulls de creuser l’écart : +7 (97-90).

Après un tir à 3 points raté de Starks, le ballon revient dans les mains de Jordan qui met un shoot sur la tête de Doc Rivers: + 9 Bulls (99-90). Chicago avait bien géré le chrono et maintenu son avance.

Après avoir été mené 2-0, les Bulls gagnaient cette finale 4-2 en alignant donc 4 succès consécutives. Jordan, époustouflant, concluait la série avec de fantastiques moyennes : 32,2 points, 6,2 rebonds, 7 passes et 2 interceptions. Avec lui, Chicago se donnait le droit de défendre son titre et s’offrait la possibilité de remporter le titre de champion NBA pour la troisième fois de suite, chose que les hommes de Phil Jackson réussiront (victoire 4-2 face à Phoenix).

Les 54 points de Michael Jordan en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *