Mondial 2014 : “Beat Spain”, la France l’a encore fait en quart de finale

Après avoir battu à l’Eurobasket 2013 en demi-finale, l’Equipe de France avait remis le couvert en battant encore l’Espagne chez eux à Madrid au Mondial 2014 en quart. Une belle page du basket français s’est rajouté alors dans le livre d’histoire de cette équipe “bleu, blanc, rouge”. Précisions.

Après la victoire en huitièmes de finale de ce Mondial face à la Croatie 69 à 64, les Bleus se préparaient à en découdre une fois de plus face à la grande équipe d’Espagne au Palacio de Deportes de la Comunidad de Madrid. Sur le net, tous les messages postées mentionnaient un souhait : “Beat Spain”. C’est la deuxième fois que ces deux nations du basket s’affrontaient dans cette compétition FIBA. En match de poule, la Roja avait dominé la France 88 à 64.

UNE VICTOIRE, UNE DEFENSE ET DES ACTIONS MEMORABLES

Tous les supporters inconditionnels attendaient donc cette nouvelle bataille entre les Bleus et la Roja le 10 septembre 2014. Au terme de 48 minutes de jeu, la France a fait plaisir au peuple français se hissant en demi-finale de ce Mondial grâce à sa fabuleuse défense de fer. Cette fois-ci, les “Spanish” ont rencontré un véritable mur blanc et ne réussiront pas à passer plus de 80 points, eux qui tournait à 88 points de moyenne dans ce Mondial avec de jouer ce quart de finale.

La “Dee-fainse” tricolore fonctionnait à merveille et maintenait les espagnols à 52 points dont 9 unités dans le quatrième et dernier quart-temps (contre 23 inscrits pour les Bleus dans cette ultime période). La Roja a fini la partie avec 20/62 aux tirs dont un horrible 2/22 derrière la ligne à 3-points. En attaque, seul Pau Gasol a montré de l’efficacité : 17 points à 7/12 aux shoots plus ses 8 rebonds.

Profitant des multiples tirs loupés de l’Espagne, la France a récupéré pas mal de rebonds : 50 contre 28. Rudy en a gobé 13 et Joffrey Lauvergne 10, tous deux étant les deux meilleurs rebondeurs de la sélection française.

Symbole de cette défense, le contre dans la raquette de Rudy Gobert sur une tentative de tir de Pau Gasol à moins de 5 minutes de la fin de ce quart de finale, permettant à la France de conserver ses trois possessions d’avance (51 à 45). Un unique contre pour le pivot du Utah Jazz capital qui a finit avec 5 points et 13 rebonds. Une action pendant laquelle George Eddy s’est lâché en balançant un “Get Back Pau Gasol, Get Back”.

On retiendra lors de ce match le panier longue distance du meneur Thomas Heurtel (13 points), le seul tir extérieur réussi sur trois tentatives. “Cojones Time”. Ce panier avait permis à la France d’accentuer l’écart et prendre 8 points d’avance à 1:04 de la fin du match. Ce tir avait fait tous vibrer les fans et aussi le journaliste et commentateur David Cozette : “Ohhhh Thomas Heurtel, donnes-moi ton short”.

UNE FINALE FACE A LA SERBIE

Les champions d’Europe 2013 s’imposaient de 13 points 65 à 52, donnant le bonheur aux français qui suivaient depuis tant d’années les basketteurs bleus, blancs, rouges. Un énième exploit retentissant pour les hommes dirigés par Vincent Collet et cette fois-ci sans leur leader offensif et vocal Tony Parker, qui a déclaré forfait cette fois-ci lui qui avait toujours répondu présent pour revêtir le maillot français. Une victoire majuscule face à toutes les forces en présence côté ibérique : Marc Gasol, Pau Gasol, Serge Ibaka, Juan Carlos Navarro, Sergio Llull, Ricky Rubio, Sergio Rodriguez.

Capitaine expérimenté auteur de 15 points, 5 rebonds, 3 passes, Boris Diaw était évidemment heureux de ce dénouement : “Je pensais que le match allait être plus serré. On est concentré sur les demi-finales. On a fait un bon match ce soir, on sait qu’on est capable de le refaire” (sur l’antenne de Canal +).

Il fallait remonter très loin dans le temps pour voir la France atteindre le dernier carré d’une coupe du monde. La dernière fois, c’était en 1954 où elle avait terminé quatrième au Chili.

En demi-finale, la France n’était pas loin d’aller en finale, perdant de 5 points face à la Serbie de Milos Teodosic.

Les images de France-Espagne, quart de finale du Mondial 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *