James Worthy, le triple-double éblouissant (Game 7, 1988 NBA Finals)

Lors de la septième confrontation entre Lakers et Pistons lors des finales NBA en 1988, un homme a retenu l’attention de tout le monde à l’issue de ce match gagné par Los Angeles : James Worthy. L’ailier aux lunettes a été le héros du titre grâce à son triple-double. 

Le 21 juin 1988, James Worthy se souviendra très longuement de son troisième titre NBA remportée avec les Los Angeles Lakers. C’est grâce en majeure partie avec l’énergie déployée à domicile au forum d’Inglewood de Los Angeles qu’il a offert la victoire à ses partenaires en signant une des plus belles performances de l’histoire des finales NBA (108-105). Deuxième titre consécutif pour L.A, back-to-back réussi (le premier depuis Boston, vainqueur en 1968 et 1969) le 11 ème championnat remporté par les Lakers.

PREMIER TRIPLE-DOUBLE EN CARRIERE
James Worthy, MVP Finals 1988 (c) Getty

Le numéro 1 de draft en 1982 termine la rencontre avec un sublime triple-double : 36 points (15/22 aux tirs et 6/10 aux lancers-francs), 16 rebonds et 10 passes. Menés 3-2 dans cette finale, les Lakers avaient gagné le Game 6 103-102, une rencontre au cours duquel Worthy a terminé avec 28 points et 9 rebonds.

En 12 saisons NBA, tous effectuées avec la franchise des Lakers, Worthy réalisa qu’un seul triple-double au cours de sa carrière et les 1069 matchs joués avec la franchise californienne (saison régulière + playoffs). Et quel triple-double, surtout dans un match aussi crucial qui a provoqué des palpitations au public. Son match grandiose lui a valu un surnom qui lui colla à la peau : “Big Game James”.

Un an et quelques jours plus tôt, le 2 juin 1987, lors du Game 1 de la finale NBA 1987 contre les Boston Celtics, Worthy flirte avec le triple-double avec 33 points, 9 rebonds et 10 passes. Une finale où il tourne avec de belles moyennes : 20,7 points, 5,3 rebonds et 4 passes. 

Worthy signifie digne, méritant en français, en voilà un qualificatif pour décrire le travail bien fourni de l’ancien champion NCAA en 1982 avec North Carolina et Michael Jordan. Sur l’ensemble des 7 manches de ces finales face à Détroit, James Worthy conclut celles-ci avec des moyennes statistiques splendides : 22 points (meilleur scoreur des Lakers), 7,4 rebonds (deuxième meilleur rebondeur derrière A.C Green), et 4,4 passes (derrière Magic Johnson). Il est élu MVP de ces finales à 26 ans.

Les highlights du Game 7 Detroit-Los Angeles Lakers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *