NBA Finals 1999 : les Spurs fêtent leur premier titre de champion, Tim Duncan MVP

Les San Antonio Spurs sont devenus les derniers champions NBA des années 90. En 1999, ils succédaient au Chicago Bulls après avoir gagné le match 5 des finales NBA face aux Knicks de New-York. Une grande première pour la franchise du Sud du Texas. 

Il y a trois saisons (1996-1997), les Spurs avaient galéré, peiné en championnat avec un bilan exécrable de 20 victoires et 62 défaites. Le 25 juin 1999, c’est tout l’inverse qui s’est produit. San Antonio tutoyait les sommets en devenant champion NBA pour la première fois de leur histoire. Ils battaient les Knicks de New-York pour la quatrième fois dans ces finales sur le terrain du Madison Square Garden. Le meneur Avery Johnson (8 points, 9 passes) a redonné l’avantage dans le money time pour les texans sur un tir à 2-point à plus de 5 mètres, à 47 secondes de la fin.

Les hommes de Gregg Popovich gagnent la partie sur la plus petite des marges grâce à ce game-winner de leur meneur titulaire: 78-77. Pour “Pop”, ca sera le début d’une série de triomphe” (4 autres championnats gagnés) lui qui a été nommé head coach de cette équipe des “éperons” au cours de la saison 1997-1998. Jamais les deux finalistes n’atteindront la barre des 100 points. Les Spurs marquaient en moyenne 84,8 points, les Knicks 79,8.

Le grand bonhomme de ces finales est Tim Duncan. L’ancien ailier de Wake Forest a livré un énorme match lors de cette cinquième manche : 31 points, 9 rebonds. Deux ans après son arrivée dans la Grande Ligue, “Dream Tim” vit un rêve éveillé en brandissant le titre NBA et celui de MVP des finales. Immense, il achève ses premières finales en carrière en tournant à 27,4 points (53,7 % aux tirs), 14 rebonds, 2,4 passes, 2,2 contres.

Son acolyte de la raquette, David Robinson, a été brillant avec 15 points, 12 rebonds. L’Amiral termine les finales aussi avec un double-double de moyenne : 16,6 points, 11,8 rebonds, 3 contres. Mario Elie, remporte lui, son troisième titre après les deux avec les Rockets en 1994 et 1995. Elie termine ce match 5 avec 10 points, 6 rebonds, 3 passes et 2 interceptions.

En face, Latrell Sprewell a été grandiose, lâchant 35 points (13/27 aux tirs), 10 rebonds, 2 passes et 2 interceptions. Allan Houston marque 16 points, prend 7 rebonds, donne 5 passes et vole 2 ballons. Pour les Knicks et Patrick Ewing, c’est un nouvel échec après la défaite aux finales NBA 1994. “Pat” n’aura participé à aucun match de ces finales.

Personne en début de saison (1998-1999) aurait imaginé les Knicks se hisser en finale NBA après avoir terminé huitième de la conférence Est. Leur parcours en post-season reste remarquable : élimination du Miami Heat, des Atlanta Hawks et des Indiana Pacers.

photo une (c) Linda Cataffo/NY Daily News Archive via Getty Images

Les images du match 5 Spurs – Knicks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *