You cannot copy content of this page

Christmas Games 2003 : le duel d’artilleur Tracy Mcgrady – Lebron James

Le 25 décembre 2003, le public présent au TD Waterhouse d’Orlando assistait à un duel sensationnel entre deux scoreurs de deux générations différentes : d’un côté Tracy Mcgrady, septième saison NBA, et de l’autre le rookie Lebron James, la future grande superstar de ce championnat nord-américain.

C’est grâce à la fantastique performance de l’ancien arrière des Raptors que le Magic était allé s’imposer dans sa salle 113-101 après prolongation face à Cleveland. Arborant un maillot vintage des années 90, celui noir à rayures, Orlando empochait un huitième succès seulement en 30 matchs. Ce fut un duel entre deux franchises mal classées de la conférence Est qui étaient en manque de victoires.

T-Mac a brillé de mille feux par son talent. Il flirte avec le triple-double et s’offre une rayonnante ligne de stats : 41 points (15/29 aux tirs dont 5/9 à 3-points et 6/9 aux lancers-francs), 8 rebonds et 11 passes sans oublier ses 3 interceptions en 50 minutes. 

En face, The Chosen One a bien riposté au festival de Mcgrady. A 18 ans, LBJ termine avec 34 points (13/28 dont 4/10 à 3-points et 4/5 aux lancers-francs), 2 rebonds, 6 passes et 2 interceptions en 47 minutes. Son partenaire Carlos Boozer a fait un chantier pour les Cavs dans la peinture : 18 points et 19 rebonds. 

Dans la prolongation, Orlando a totalement dominé les débats en gagnant 16-4. Mcgrady a planté deux tirs primés, ses quatrième et cinquième tir derrière la ligne à 3-points réussi. Juwan Howard, son partenaire, a été remarquable durant cette période en inscrivant 8 de ses 19 points. Il a ainsi marqué 4 paniers de suite.

A la fin du match, Tracy Mcgrady était très dithyrambique envers Lebron James, performant à si jeune âge : “Il est incroyable. Il n’a pas 18 ans. Ca ne peut pas être possible.S’il continue à travailler dur et qu’il en veut, ca peut être violent. C’est effrayant à quel point il est peut-être bon. Regarde le lui. L’assurance qu’il a sur le terrain de basket, la confiance. Il a cette démarche arrogante”. (espn)

Auteur 19 points à la mi-temps à 8/14 aux tirs, Mcgrady finissait un deuxième match en atteignant la barre des 40 points à ce moment de la saison.

C’est pas la première fois que Mcgrady prend feu en attaque le jour de Noel. Un an avant, le 25 décembre 2002, il avait planté 46 points face aux Détroit Pistons.

Le duel Tracy Mcgrady – Lebron James le 25 décembre 2003 en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *