March Madness 2016 : l’invraisemblable victoire de Texas A&M, 12 points remontés avant de jouer 2 prolongations

La magie de la March Madness a encore opéré et fait des éclats devant les fans. Le 20 mars 2016, les Aggies de Texas A&M ont réalisé un exploit majuscule en battant Northern Iowa. En 45 secondes, tout a basculé pour l’université de la ville de College Station. Détails.

Deuxième tour de la March Madness 2016, le tournoi est marqué par un scénario absolument incroyable à Oklahoma City sur le parquet de la Chesapeake Arena. La fac de Texas A&M a sorti la tête du sac et réussi en moins de 45 secondes à effacer 12 points de retard pour aller jouer la prolongation. Menés 69 à 57 par Northern Iowa, tête de série 11, les Aggies (tête de série 3 du tournoi, zone Ouest) ont fourni des efforts en défense pour dérégler leurs adversaires et enquiller les paniers dans ce laps de temps.

Au final, les Aggies s’imposent 92 à 88 au terme de deux prolongations. Le suspense était au rendez-vous déclenchant la furie des supporters des Aggies. La fac texane s’est appuyé sur deux futures joueurs NBA pour aller glaner cette victoire : Alex Caruso a signé 25 points à 10/16 aux tirs, 9 rebonds et 3 passes. L’arrière Danuel House a marqué 22 points et pris 8 rebonds.

“Carushow” sera décisif dans la première prolongation en égalisant sur un lay-up à 5 secondes de la fin. La rencontre continue après une nouvelle égalité parfaite : 83 partout.

Que de regrets en face pour les Panthers de Northern Iowa qui a pu compter sur le match fantastique de Jeremy Morgan, auteur d’un double-double : 36 points, 12 rebonds. C’est lui d’ailleurs qui avait donné 12 points d’avance aux siens sur deux lancers convertis quand le score a évolué à 69-57.

Sur un 14-2 inimaginable, Texas obtient une prolongation, les deux équipes étant alors à égalité 71-71. Sur ces dernières 45 secondes du temps réglementaire, Northern Iowa a perdu 4 ballons.

Encore perturbé par ce que ses jeunes joueurs ont réalisé dans ce match, le coach des Aggies Billy Kennedy avait du mal à comprendre ce renversement de situation : “Je n’ai jamais fait partie d’un match comme ça, jamais vu un. Je ne sais toujours pas vraiment ce qui vient de se passer.”

Cette victoire de Texas A.M leur permet d’atteindre le Sweet Sixteen (troisième tour réunissant les 16 meilleures équipes des 4 régions du tournoi), une première depuis 2007.

Le comeback de Texas A&M en 45 secondes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page