Phoenix Mercury : première manche extraordinaire en finale contre Indiana

Le premier match de la finale WNBA en 2009 s’est ponctuée par une prolongation entre Indiana et Phoenix. Les deux finalistes ont offert un sublime spectacle au public en marquant énormément de paniers. Les Mercury remportaient ce Game 1 : 120-116.

On imagine les joueuses de ces deux franchises à bout de souffle tellement les Fever et les Mercury ont défendu âprement le maillot qu’elles portaient. On peut assurément le dire, elles ont répondu coup pour coup avec une telle débauche d’énergie. Avec un tel total de points inscrits, plusieurs joueuses ont réalisé de grandes prouesses en attaque lors de ce match du 29 septembre 2009 de ces finales WNBA. Un match ultra offensif qui aura ravi les yeux des plus de 11 000 spectateurs dans la salle de Phoenix, la US Airways Center.

DES JOUEUSES D’ATTAQUE

Du coté d’Indiana, l’arrière-ailier Katie Douglas a réalisé son meilleur match en post-season en inscrivant 30 points dont le panier à 3-points pour égaliser à 7 secondes de la fin du match (105-105). Ebony Hoffmann a inscrit 27 points à 12/14 aux shoots quand Tammy Sutton-Brown, elle a ajouté 19 points. Indiana a su recoller à 102-102 à 47,8 secondes sur un lay-up de la rookie Briana January après avoir été mené de 4 points à 2:30 de la fin du quatrième quart-temps.

Pour Phoenix, Cappie Pondexter, bien qu’ayant loupé le tir de la gagne dans les dernières secondes du quatrième quart-temps, s’est bien reprise en mettant 7 de ses 23 points en prolongation. Penny Taylor et la rookie Dewanna Bonner ajoutent respectivement 23 et 15 points. C’est cette dernière avant l’égalisation de Katie Douglas qui donnera 3 points d’avance à Phoenix à la suite de deux lancers-francs réussis à 14 secondes de la fin. La star des Mercury, Diana Taurasi a encore été complète avec 22 points, 9 rebonds et 6 passes.

Indiana a dû batailler dure en prolongation sans la présence de la star Tamika Catchings qui a commise 5 fautes à 2:42 de la fin du temps réglementaire.

Dans la prolongation, Douglas donna l’avantage aux Fever à 1:40 (116-115). Ce fut alors la dernière fois qu’Indiana mènera puisque Cappie Pondexter inscrit 5 points de suite (panier au drive, tir à 4,8 mètres et un lancer réussi sur deux en 1:24). Phoenix gagne en prolongation 15-11 au cours de laquelle il y a eu 6 changements de leader. Score final 120-116.

MATCH PROLIFIQUE

Il s’agit alors du match le plus prolifique dans l’histoire de la WNBA. Avant celui-ci, le dernier match avec le plus gros cumul de points étaient un match entre Phoenix et Houston le 10 août 2006 : 111-110 pour les Mercury contre les Comets après trois prolongations. Phoenix avait, avant ce Game 1, marqué un total max de 115 points dans un match. C’était face à Sacramento.

Les deux équipes ont été très adroites devant le panier : 55,6 % pour Indiana (45/81) ; 50 % pour Phoenix (38/76). “C’était génial. On a montré un aspect différent du basket féminin. Quel haut niveau c’était. C’était génial de participer à ce match. Je suis sur que c’était sympa à regarder”, s’exclamait Taurasi après la rencontre. (AP)

Beaucoup moins de points seront inscrits entre Indiana et Phoenix dans cette série. Mais elle aura été extrêmement passionnante à suivre. Après avoir été mené 2-1, Phoenix était dos au mur mais a su se reprendre en alignant deux victoires de suite pour gagner le championnat WNBA en 2009. 3-2 Mercury.

Les images du Game 1 Indiana-Phoenix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *