Magic Johnson, ses 30 triple-doubles en playoffs

(c) Getty

Quatre fois meilleur passeur du championnat, Earvin “Magic” Johnson s’est sublimé en playoffs en lâchant 30 triple-doubles, donnant le tournis aux défenses adverses.

Accro à la passe décisive, Magic Johnson, avec un tel nombre, devenait le premier joueur NBA à réussir pareille performance après son 30ème triple-double validé le 12 juin 1991 en finale NBA face aux Bulls (16 points, 11 rebonds, 20 passes). Toujours en activité, Lebron James suit à la trace le quintuple champion NBA avec les Lakers avec 23 triples-doubles.

Avec 168 triple-doubles réussis sous le maillot “purple and gold” des Lakers en saison régulière, le champion olympique en 1992 avec la Dream Team US a réussi le premier des 30 TD en post-season le 8 avril 1980 lors de sa saison rookie. Ce jour là, face à Phoenix, en demi-finale, Magic Johnson alignait 13 points, 12 rebonds et 16 rebonds au match 1. Le lendemain, le playmaker de L.A réussissait le deuxième de suite : 25 points, 13 rebonds, 11 passes. Pas loin du quadruple-double avec 6 interceptions.

Les Lakers éliminent les Suns de Walter Davis, Paul Westphal, Alvan Adams 4 victoires à 1. Magic Johnson, pour ses premiers matchs de playoffs, a été au diapason en concluant la série avec un triple-double de moyenne : 15,4 points, 10,8 rebonds et 11 passes. Il devient le troisième joueur après Oscar Robertson et Wilt Chamberlain à réussir ce type de performance en playoffs. 

MAGIC JOHNSON : PRES D’UN TRIPLE-DOUBLE A 5 REPRISES

Lors de 5 campagnes de playoffs où il acheva plusieurs rencontres avec un triple-double, Magic Johnson flirta avec le triple-double de moyenne :

  • 1980 : 18,3 points, 10,5 rebonds et 9,4 passes en 16 rencontres
  • 1982 : 17,4 points, 11,3 rebonds et 9,3 passes en 14 rencontres
  • 1983 : 17,9 points, 8,5 rebonds et 12,8 passes en 15 rencontres
  • 1987 : 21,8 points, 7,7 rebonds et 12,2 passes en 18 rencontres
  • 1991 : 21,8 points, 8,1 rebonds et 12,6 passes en 19 rencontres

En 1980, il vit une fantastique année. Le rookie de 2m06 remporta le titre NBA, celui des MVP Finals et participa à ses premières finales NBA. Lors du match 5 face aux Sixers de Philadelphie de Julius Erving, il enregistra son premier triple-double à ce stade de la compétition. Le 14 mai 1980, Magic compilait alors 14 points, 15 rebonds et 10 passes en 39 minutes. Un quadruple-double ne lui sera pas accordé : il avait perdu pendant cette rencontre 10 ballons.

Au total, c’est à huit reprises que le meilleur passeur de l’histoire des Lakers (10 141) a fini en triple-double quand il joua un match des NBA Finals. On retient deux TD avec 20 passes et plus. Le premier, c’était le 3 juin 1984 au match 3 face aux Celtics de Larry Bird : 21 caviars + 14 points et 11 rebonds.

Le triple-double à 21 passes de Magic Johnson contre les Celtics :

Infographie – les 30 triple-doubles de Magic Johnson en playoffs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *