Eurobasket 2005: Dirk Nowitzki, un top scoreur en argent

Sous le maillot de l’Allemagne, Dirk Nowitzki a fait une démonstration de shoots à l’Eurobasket 2005 en Serbie. Grâce à ses nombreux points en attaque tout au long de la compétition, sa sélection a décroché une belle médaille d’argent s’inclinant en finale contre la Grèce. Détails.

La 34ème édition du championnat d’Europe de basket en 2005 réunissaient 16 nations réparties en 4 poules de 4. Dans le groupe A, l’Allemagne jouait la première phase à Vrsad en compagnie de la Russie, l’Ukraine et l’Italie. La National Mannschaft affrontait pour son premier match la formation transalpine pour ses débuts dans le tournoi. Malgré un excellent Dirk Nowitzki (27 points mais à 8/23 aux tirs, 15 rebonds) , les Allemands perdent le match 84-82. Il en faut plus pour démotiver l’Allemagne. Ils se ressaisissaient en gagnant leur deux derniers matchs de poule grâce à l’inévitable shooteur des Dallas Mavericks. Nowitzki réglait son problème d’adresse aux shoots en signant encore 27 points face à l’Ukraine lors d’un large succès 84-58 (9/18 aux tirs dont 3/5 à 3-points et 6/6 aux lancers-francs).

Le natif de Wurtzburg retombait dans ses travers au niveau de l’adresse face à la Russie. Mais il sort ses coéquipiers d’une grosse épine du pied en scorant quasiment la moitié des points de son équipe et en étant omniprésent dans la raquette. Nowitzki signe son second double-double de la compétition : 24 points (6/18 aux tirs dont 5/12 à 3-points et 7/9 aux lancers-francs) et 19 rebonds face à leurs homologues russes. Victoire précieuse 51-50. Ce second succès permet à l’Allemagne de jouer un match de barrage qualificatif pour les quarts de finale de cet Eurobasket. Terminant deuxième du Groupe A, elle affrontait le troisième du groupe B, la Turquie de Mehmet Okur, Hedo Turkoglu, et Mirsad Turkcan.

LA MOITIE DES POINTS EN BARRAGE

Ce match de barrage et donc couperet n’a pas été une mince affaire. Les Turcs embêtaient bien les Allemands menant à la mi-temps 34-27. Nowitzki and co limitent les dégâts après avoir accusé 12 points de retard (31-19). Encore distancés au cours du troisième quart-temps (38-29), la Mannschaft fut piqué au vif et Nowitzki inscrit 13 points de suite dans cette période. Il marque alors 13 unités sur les 21 de son équipe. Les Allemands passaient devant  : 48-46. A 2:58 de la fin du troisième quart-temps, il avait égalisé à 45-45. L’Allemagne a bien resserré sa défense en deuxième mi-temps laissant la Turquie n’inscrire que 23 points.

Les Allemands se hissent en quart grâce à une victoire 66-57 dont la moitié des points inscrits une fois de plus par le shooteur invétéré Dirk Nowitzki qui laisse une belle ligne de stats bien noircie sur la feuille de match : 33 points (8/15 aux tirs dont 3/5 à 3-points, et 14/15 aux lancers-francs). Il gobe 10 rebonds dans la partie, signant ainsi son troisième double-double dans cette compétition.

Bodgan Tanjevic, sélectionneur de la Turquie, a reconnu le talent de Nowitzki dans ce match : “C’est impossible de l’arrêter. Je suis satisfait de mon équipe et de la manière dont elle a joué face à lui. Il a rentré des shoots très difficiles à un moment crucial” (fibaeurope.com)

Les Allemands retrouvent sur leur chemin des quarts la Slovenie de Nesterovic, Lorbek, Lakovic, Becirovic et Lakovic. Après avoir fait jeu égal jusqu’à la fin du troisième quart-temps, avec les Slovènes (52-47 pour les Allemands), la Mannschaft a pris le large dans le quatrième quart-temps en collant un 15-2 puis un 19-6 grâce à un 3-point de Demirel. Très maladroit dans ce quart, Nowitzki parvenait tout de même à frôler un double-double 22 points (6/18 aux tirs dont 2/8 à 3-points, 8/9 aux lancers-francs), 9 rebonds. Ses coéquipiers Mithat Demirel, Demond Greene, et Pascal Roller ont bien épaulé le Wunderkind avec respectivement 15, 10 et 15 unités. A eux trois, il signe un joli 8/11 à 3-points au cours de cette rencontre. 11/23 dans cet exercice au total pour les joueurs allemands qui s’imposent 76-62. L’Allemagne se préparait alors à jouer une demi-finale face à la grande Espagne.

NOWITZKI, ASSASSIN DES ESPAGNOLS

Cette demi-finale face à la Roja se résumait à un duel de sniper entre Dirk Nowitzki et Juan Carlos Navarro, les deux grands acteurs principaux de ce match du dernier carre de cet euro. Les deux nations se livraient à un superbe bataille jusque dans les ultimes secondes. A 14 secondes de la fin du match, “Juanca” réussit un “floater” qui permet à l’Espagne de mener 73-72. Possession pour les Allemands. La balle est dans les mains du leader de l’équipe allemande. Nowitzki est au contact face à Jorge Garbajosa et tire ligne de fond face au bras tendu de l’intérieur espagnol. Le ballon transperce le filet. L’Allemagne repasse devant 74-73. Il reste 3,9 secondes. José Calderon a tenté le dernier tir du match à 3-points qui rebondissait que sur le cercle avant de ressortir. Plus rien ne sera marqué. Le game-winner signé Nowitzki envoie l’Allemagne en finale. La star de Dallas inscrit 27 points (10/20 aux tirs dont 5/10 derrière l’arc) dont 11 dans le quatrième quart-temps et prend 7 rebonds.

“Dirk a réussi un tir difficile. Il nous a sorti d’affaire comme face à la Russie. C’est pourquoi il est une superstar et le leader de cette équipe. Mais cela n’enlève rien au collectif de l’équipe”, souligne Dirk Bauermann, le sélectionneur allemand. après ce combat face aux espagnols.

“C’était indescriptible. Après avoir vu le tir rentré de Navarro, j’ai voulu démarrer mon move en attaque avec 6 secondes à jouer. Garbajosa m’a plutôt poussé vers la ligne de fond” expliqua Nowitzki sur son shoot décisif

L’Allemagne avait infligé un 10-0 dans le quatrième quart dont 5 points de Nowitzki (un fadeaway et un 3-point). A 5:19, les Allemands réussissaient à distancer les Espagnols 68-59. Alors que la Roja était en panne d’adresse aux tirs n’inscrivant que 2 points en 6 minutes, ils reprenaient du poil de la bête dans la seconde partie du quatrième quart-temps. Navarro permit à l’Espagne de recoller à 72-71 à 48 secondes de la fin. Navarro signe aussi 27 points (6/16 aux tirs, et 15/16 aux lancers-francs).

DOMINE PAR LA GRECE

L’Allemagne se qualifia pour la finale face à la Grèce et pouvait décrocher le deuxième titre européen de son histoire après celui obtenu en 1993. Mais face aux Grecs, ils n’auront tenu qu’une seule mi-temps à la Belgrade Arena et ses 18 900 spectateurs (39-32 pour les Grecs). Très à l’aise à 3-points, les Allemands n’en ont mis que 3 dans cet exercice. Ils ont été pris à la gorge après la mi-temps par la Grèce qui a accentué progressivement son avance + 14 au cours du troisième quart-temps (50-36) puis 61-44 à 1:53 de la fin du troisième quart et 68-50 à 6:57 de la fin du match. Victoire 78-62 de la Grèce.

Nowitzki, auteur de 23 points (6/17 aux tirs et 10/10 aux lancers-francs), 9 rebonds a estimé que “la Grèce a joué de manière phénoménale et qu’elle méritait sa victoire. Personne nous attendait à ce qu’on aille si loin. Donc c’est un accomplissement d’avoir été loin”. Avec la médaille d’argent autour du cou, l’Allemagne décrochait ainsi un deuxième métal dans un EuroBasket.

Si son adresse était médiocre sur plusieurs matchs, Nowitzki a pris ses responsabilités en attaque lors de EuroBasket 2005. En 7 matchs, il signe des moyennes de 26,1 points, 10,6 rebonds et 1,7 passe. Il est élu MVP du tournoi et figure dans le meilleur cinq en compagnie de Juan Carlos Navarro, Theodoros Papaloukas, Dimitri Diamantidis et Boris Diaw.

La demi-finale Allemagne-Espagne de 2005 en intégralité

Une pensée sur “Eurobasket 2005: Dirk Nowitzki, un top scoreur en argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *