NBA Finals 2009 : Derek Fisher sauve les Lakers, 2 tirs à 3-points décisifs au match 4 face au Magic

Les Lakers pouvaient dire un grand merci à son meneur de jeu Derek Fisher lors du match 4 des finales NBA contre le Magic. Il évite à Los Angeles de se faire rejoindre à 2-2. 

A l’Amway Arena d’Orlando, le 11 juin 2009, Derek le pécheur a planté un tir à 3-points à 4,6 secondes de la fin du temps réglementaire sur la tête de Jameer Nelson, après avoir remonté le terrain. “Cojones time”, le joueur de 34 ans permet à Los Angeles d’égaliser à 87 partout. D-Fish réussissait son premier tir extérieur du match après 5 échecs. Ce shoot réussi arrivait au meilleur des moments. Sur la dernière possession du quatrième quart-temps, Mickael Piétrus (15 points, 2 rebonds) manque son shoot. Les deux finalistes se dirigeaient vers la prolongation.

Le Magic pouvait regretter la gestion de sa fin de match. Dans les dernières secondes de ce quatrième quart, le groupe de Stan Van Gundy comptait 5 points d’avance à 1:34 de la fin quand Hedo Turkoglu marquait à 2-points (87-82). L’ailier turc a réussi un excellent match avec 25 points (8/13 aux tirs), 5 rebonds et 3 passes.

Dans ces cinq minutes supplémentaires, Orlando marquait le premier tir grâce à un shoot à 3-points de Rashard Lewis, maladroit dans ce match (6 points à 2/7 aux tirs). L’ancien Sonic permet au Magic de mener 90 à 87. Derek Fisher profitait d’une passe de Kobe Bryant, pris à deux. Il rentre son deuxième tir longue distance à 31 secondes de la fin. Filoche. Les Lakers repassaient devant 94-91. Avant ce tir, le Black Mamba avait fait mal à la défense floridienne en plantant deux shoots. A ce moment, L.A reprit l’avantage : 91-90.

Orlando ne manque ensuite aucun point. Pau Gasol creuse l’écart dans ces dernières secondes : deux dunks et un lancers réussi après une faute flagrante de Piétrus. Les hommes de Phil Jackson s’en sortent et gagnent la rencontre de huit points : 99-91. L’intérieur espagnol finit avec 16 points et 10 rebonds. Décisif avec ces deux paniers à 3-points, Fisher clôt son match avec 12 points et 4 rebonds. Bryant, en délicatesse avec l’adresse, score 32 points à 11/31 aux tirs et frôle le triple-double : 7 rebonds et 8 passes.

C’est la deuxième fois que les Lakers remportent un match après prolongation dans cette finale après celui gagné au match 2 101 à 96. C’est la première fois depuis 1984 que deux manches se ponctuent par une prolongation. Il y a 15 ans, Lakers et Celtics avaient joué aussi les “prolong”.

Outre la bonne performance de Turkoglu, Dwight Howard a été étincelant dans la raquette. “Superman” score 16 points, prend 20 rebonds et contre 9 tirs en 48 minutes. D-12 devient le quatrième joueur de l’histoire de la NBA à aligner au moins 15 points, 20 rebonds et 5 contres. Avant lui, Bill Walton (en 1977 avec Portland, match 6 contre les Sixers), Shaquille O’Neal (en 2001 avec Los Angeles, match 2 contre les Sixers) et Tim Duncan (deux fois en 2003 avec San Antonio, match 1 et 6 contres les Nets), avaient réussi pareille performance en finale NBA. Howard devient à cet instant le meilleur contreur sur un match des finales avec ses 9 tirs repoussés.

Menant 3-1 dans ces finales après ce succès au match 4, les Lakers mettent un point d’orgue et clôt les débats en gagnant le match 5 toujours à Orlando : 99 à 86. Les Purple & Gold décrochaient leur 15ème titre de champion.

photo une (c) Chris Graythen/Getty Images

Les deux tirs à 3-points de Dérek Fisher en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *