Le 1er titre NBA de Bill Russell : 19 points, 32 rebonds de Russ au Game 7 des Finals 1957

Après 3 saisons universitaires avec les Dons mens de San Francisco, Bill Russell démarre sa première saison avec la franchise des Boston Celtics avec laquelle il deviendra une légende. Le pivot ne pouvait pas imaginer plus belle première année dans le championnat phare nord-américain : il devient champion NBA après avoir gagné deux titres d’affilée en NCAA (1955 et 1956).

11 fois champion NBA avec les Boston Celtics, Bill Russell soulevait son premier trophée chez les pros le 13 avril 1957, l’année où il était donc rookie. A domicile, au Boston Garden, devant son public, les C’s, coachés par Red Auerbach, battaient au match 7 les Hawks de Saint-Louis de Bob Pettit, au terme de deux prolongations 125 à 123, concluant la série 4-3. Un score similaire lors de la première manche entre ces deux finalistes.

Drafté en troisième position en 1956, “Bill The Hill” a été dominant dans la raquette avec un énorme double-double : 19 points et 32 rebonds en 54 minutes de jeu. Ces 32 prises aux rebonds constituent un record NBA pour un rookie en finale NBA. Un de ses partenaires a aussi terminé cette rencontre avec un double-double. Tom Heinsohn assure avec 37 points à 17/33 aux tirs et 23 rebonds.

Pivot dominant de la NBA dans les années 60, Russell conclut ses premières finales NBA en carrière à l’âge de 22 ans, malgré une adresse compliquée (35,6 % aux tirs et 48,8 % aux lancers-francs) avec des moyennes sensationnelles : 13,3 points et 22,9 rebonds en 41,6 minutes. Sa moyenne de rebonds est un record pour un débutant en NBA.

Après 11 saisons de présence, Boston décrochait le premier sacre de son histoire en 1957, succédant aux Philadelphie Warriors. Ce sera le début d’une dynastie pour les C’s qui vont rafler 10 autres titres fin des années 50 et dans les années 60 (1959, 1960, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1968 et 1969).

Bill Russell n’a pas manqué ses débuts dans la Grande Ligue délivrant avant les finales NBA et les playoffs des moyennes de 14,7 points et 19,6 rebonds en 48 matchs disputés. 12 fois All-Star, il obtiendra par la suite cinq fois le titre de MVP de la saison régulière (1958, 1961, 1962, 1963 et 1965)

La NBA a publié une vidéo très courte sur ces finales NBA de 1957

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *