NBA Finals 2004 : les Pistons décrochent leur troisième titre NBA, Chauncey Billups MVP

14 ans après, les Pistons se retrouvaient à nouveau au sommet en gagnant un troisième championnat NBA. Le groupe de Larry Brown remporte les finales de 2004 en cinq manches face aux Lakers : 4-1. 

Le 15 juin 2004, les Pistons remportent son troisième titre NBA en battant au match 5 les Lakers au Palace d’Auburn Hills : 100 à 87. Devant 22 000 spectateurs, cette équipe de Détroit alignaient une troisième victoire de suite à domicile dans ces finales. Ben Wallace a été exceptionnel dans la peinture face à Shaquille O’Neal. “Big Ben” lâche un énorme double-double : 18 points, 22 rebonds et aussi 3 ballons volés. Richard Hamilton, en difficulté au shoot, fournit une belle ligne de stats tout de même : 21 points, 3 rebonds et 4 passes. Chauncey Billups termine avec 14 points, 3 rebonds et 6 passes. Mr Big Shot est élu MVP des finales grâce à ses 21 points, 3,2 rebonds et 5,2 passes.

“C’est incroyable. Vraiment, je suis sans voix déclarait Billups après le match 5 gagné  le 15 juin 100-87. “J’ai rêvé de ces occasions toute ma vie et la façon dont ma carrière était lancée, il a semblé que ma chance s’éloignait en quelque sorte. Mais je n’ai jamais renoncé. J’ai eu le sentiment que ce que je pouvais faire, c’était gagner le Championnat et d’avoir une chance de gagner ce trophée ici.” (nba.com). Il n’a pas omis un mot sur le travail collectif des Pistons lors de ces finales : “Nous avons juste l’impression que nous étions une meilleure équipe et ils (Lakers) ont peut-être de meilleurs joueurs individuels, mais autant que l’équipe et le travail d’équipe, nous avons estimé que nous avions la meilleure cohésion dans la Ligue cette année.”

Auréolé d’un titre de champion, Billups devenait le troisième arrière des Pistons à obtenir le trophée de MVP des Finals après Joe Dumars en 1989 et Isiah Thomas en 1990. Dumars, remportait un nouveau titre, en tant que président des opérations basket de la franchise.
LES LAKERS FACE AU MUR DES PISTONS

La défense des Pistons a complètement déréglé l’attaque des Lakers dans ses finales, en les limitant à 81,8 points sur les 5 matchs joués de la série. Au match 3, Los Angeles n’avait marqué que 68 points. Un aspect que n’a pas hésité en mettre en avant Ben Wallace : “Cette équipe est bâti sur la défense, tout le monde le sait. Ils ont beaucoup d’armes offensives, mais on les a bien utilisées.” (espn). Dans les cinq dernières minutes du troisième quart-temps, les Pistons font exploser la défense de L.A en réussissant un run : 17-4. Le score évolue de 65-55 à 82-59. Détroit prend 23 points d’avance. L’écart passera même à 27 au début du dernier quart-temps sur un lay-up de Hamilton. Les Lakers réduiront l’écart en revanant sous la barre des 20 points. Ce sera insuffisant. Les Pistons étaient bien trop supérieurs.

Les Pistons devient le premier champion NBA de la conférence Est depuis les Chicago Bulls en 1998. Après une défaite aux NBA Finals 2001 face aux Lakers justement, lorsqu’il coachait les Sixers, Larry Brown glanait son premier titre NBA. Il devient le premier head coach à remporter à la fois le championnat NBA et celui de NCAA (champion avec Kansas en 1988).

Côté Lakers, comme d’habitude, son duo a été très en vue. Kobe Bryant, maladroit face au panier, termine 24 points (7/21 aux tirs), 3 rebonds, 4 passes. Shaquille O’Neal aligne 20 points, 8 rebonds. Los Angeles atteignait les finales NBA pour la quatrième fois en cinq saisons pour trois triomphes (2000, 2001, 2002) et un revers donc.

photo une (c) Getty

Les images du match 5 Pistons – Lakers

Le match de Ben Wallace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *