NBA Finals 1995 : le back-to-back des Rockets, double champion NBA – Hakeem Olajuwon MVP éclatant

Contrairement à la finale de 1994, Houston ne gagne pas le titre NBA en 1995 en sept manches. Les Rockets écartent le Magic en quatre rencontres et deviennent champion pour la deuxième fois d’affilée.

Coup de balai, 4-0. Les hommes de Rudy Tomjanovich remportent le match 4 le 14 juin 1995 113 à 101 chez eux au Summit. Les Rockets sweepent donc Orlando devenant la cinquième franchise à réussir à conserver son titre (après les Celtics, les Lakers, les Pistons et les Bulls). La franchise texane est la première à gagner le titre sans avoir l’avantage du terrain. Elle est la sixième équipe à faire un sweep en finale NBA.

Hakeem Olajuwon a encore fait une démonstration de son talent devant son public. Il achève son dernier match de la saison avec 35 points (15/30 aux shoots dont un panier réussi à 3-points et 4/5 aux lancers-francs), 15 rebonds, 6 passes et 3 interceptions en 44 minutes.

“Little Moses” obtient son deuxième titre de MVP des Finales avec 32,8 points, 11,8 rebonds, 5,5 passes, 2 interceptions et 2 contres. Des moyennes largement meilleures que celles des finales 1994. 12 ans après avoir joué une finale NCAA en 1983 avec la fac de Houston. Olajuwon et Clyde Drexler gagnent cette fois-ci ensemble dans la même équipe. Un premier championnat NBA pour “The Glide” qui termine ce match 4 au bord du triple-double : 15 points, 9 rebonds et 8 passes. 

Robert Horry, décisif dans le Game 3, avec un panier à 3-points libérateur, a encensé Olajuwon après la fin de ce match 4 : “Vous ne pouvez pas douté d’une équipe qui bat 4 des meilleures équipes de NBA (ndlr : Utah, Phoenix, San Antonio et Orlando). Hakeem est le meilleur joueur du monde. Il n’y a pas de mots pour le décrire”. Horry a réalisé un très bon match 4 finissant avec 21 points (6/14 aux tirs dont 4/9 à 3-points), 13 rebonds et 5 passes. Mario Elie brille avec 22 points (9/11 aux tirs à 4/6 à 3-points), 3 rebonds, 2 passes et 4 interceptions.

Le meilleur joueur de la finale, Hakeem Olajuwon était tout simplement ravi de ce nouveau succès : “Je suis surpris et reconnaissant (au sujet du trophée MVP des Finals). Vous voyez ce qui se passe là-bas. Tout le monde se réjouit, la ville entière est si heureuse de nouveau, comme c’ était l’année dernière. A chaque fois que vous gagnez un championnat, c’est le nec plus ultra que vous pouvez réaliser”. (nytimes.com).

Du côté du Magic, le duo Shaquille O’NealPenny Hardaway a été performant dans cette quatrième manche. “Shaq” aligne 25 points, 12 rebonds, 3 passes et 4 contres. Le meneur aligne 25 points (8/14 aux tirs dont 5/8 à 3-points), 6 rebonds et 5 passes. Son remplaçant Brian Shaw a aussi brillé à longue distance : 17 points à 5/11.

photo une (c) Rick Bowmer / Associated Press, STF

Les 35 points, 15 rebonds d’Hakeem Olajuwon en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *