NBA Finals 1990 : Vinnie Johnson offre le deuxième titre NBA aux Pistons, un game-winner au match 5 face aux Blazers

Pour leur troisième finale NBA de suite, les Pistons ont réalisé le back-to-back en 1990. Vinnie Johnson est devenu un héros du côté de Détroit. Grâce à son shoot en fin de match, il offrait un deuxième sacre le 14 juin de cette année-là.  

C’est donc au match 5 des finales NBA face aux Portland Trail Blazers que le meneur remplaçant a inscrit ce tir victorieux alors qu’il restait 14 secondes à écouler dans le quatrième quart-temps. Dans l’Oregon, au Memorial Coliseum, Vinnie Johnson prenait ce tir difficile de 4 mètres face à l’ailier Jérome Kersey. Le ballon rentre sans toucher l’arceau. Ficelle. Il reste 0,7 secondes au chrono. Le banc du groupe de Chuck Daly exulte sur ce panier réussi du remplaçant de luxe de Détroit. Plus rien ne sera marqué.

VINNIE JOHNSON : SES 15 POINTS DANS LE QUATRIEME QUART-TEMPS

Les Pistons gagnent cette cinquième manche : 92-90 et évitent de jouer un match 6 à la maison. Ils remportent la série 4 victoires à 1. Johnson, 1m88, surnommé “Microwave”, termine cette rencontre avec 16 points à 6/11 aux tirs et 2 rebonds. Johnson a été génial sur ce quatrième quart-temps scorant 15 des 27 points de son équipe à 6/7 aux shoots après avoir été discret.

Avant ce tir, Isiah Thomas égalisait à 90 partout, marquant ses 28ème et 29ème point du match à 13/20 aux tirs en plus de ses 3 rebonds, 5 interceptions et 2 contres. Il finit MVP des finales : 27,6 points, 5,2 rebonds et 7 passes de moyenne sur les 5 matchs disputés. C’est Thomas d’ailleurs qui fila le ballon à Johnson dans ces dernières secondes après avoir dribblé face à Terry Porter.

Nous avons tellement de gars qui peuvent rentrer ce tir, il se trouve que c’était pour moi cette fois. Je savais qu’avec le temps qui m’était imparti, je ne pouvais pas redonner le ballon à Isiah. J’ai donc dribblé. J’ai fait un mouvement de l’épaule pour m’ouvrir davantage. Le tir n’était pas bon quand je l’ai relâché, mais quand il est entré, je me suis sentie bien”. (latimes.com)

Outre les perfs de Johnson et Thomas, Bill Laimbeer a été un aspirateur à rebonds : 17 en plus de ses 6 points. Joe Dumars, en difficulté avec son tir, score que 8 points à 2/13 mais affiche d’excellentes moyennes dans ces finales (20,6 points, 2,8 rebonds et 5,6 passes).

Dumars, après la rencontre, confiait qu’il était évident qu’un de ses partenaires inscrirait le tir de la gagne : “Pour vous dire la vérité, je n’ai jamais pensé aux prolongations. Je pensais que quelqu’un sur le terrain rentrerait le tir victorieux pour nous. C’est ce genre de confiance que j’ai dans cette équipe” (latimes.com)

Vinnie Johnson, héroïque, achève ses finales NBA 1990 avec des moyennes de 12,2 points à 54,3 % aux tirs et 2 rebonds. Il a démontré qu’il était une pièce essentiel dans la rotation de Chuck Daly, tournant à 10,8 points 2,3 rebonds et 2,7 passes sur les 20 matchs de playoffs disputés en 1990.

A cet instant, la franchise du Michigan devient la troisième franchise NBA à conserver son titre et réaliser le back-to back après les Boston Celtics et les Los Angeles Lakers.

Du côté des Blazers, le travail fourni par son 5 majeur n’aura pas suffisant : Clyde Drexler (20 points, 6 rebonds, 4 passes), Terry Porter (21 points à 4/9 à 3-points, 9 passes et 3 interceptions), Kevin Duckworth (21 points, 5 rebonds), Jerome Kersey (11 points, 9 rebonds, 3 passes), Buck Williams (10 points, 8 rebonds).

photo une (c) Getty

Le tir victorieux de Vinnie Johnson au match 5 Pistons – Blazers

Les 15 points de Vinnie Johnson dans le quatrième quart-temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *