NBA Finals 1974 : le skyhook de la victoire de Kareem Abdul-Jabbar, les Bucks gagnent après deux prolongations

Menés 3-2 dans ces finales NBA 1974, les Bucks ont empêché les Celtics de célébrer leur 12ème titre de champion NBA devant son public. Kareem Abdul-Jabbar a donné la victoire à Milwaukee au bout de deux prolongations. Le suspense dans ces finales continuait. Précisions.

Les deux finalistes étaient tout simplement les deux meilleures équipes de cette saison NBA. Ils détenaient le meilleur bilan dans chacune de leur conférence : 56 victoires et 26 défaites pour les Celtics (conférence Est) , 59 victoires et 24 défaites pour les Bucks (conférence Ouest).

KAREEM ABDUL-JABBAR FORCE LE MATCH 7

Le 10 mai 1974, les Milwaukee Bucks (champion de la conférence Ouest à l’époque) ont bataillé jusqu’au bout pour vaincre les Boston Celtics (champion de la conférence Est) lors du match 6 des NBA Finals. A l’extérieur, au Boston Garden, ils restaient en vie dans la course au titre en battant sur le fil les C’s 102 à 101 après deux prolongations. Kareem Abdul-Jabbar a inscrit un panier décisif grâce à un skyhook dont il a le secret, en sortie de temps-mort. Ce geste qu’il a tant répété aux entraînements et en match, il le réussit à 6 secondes de la fin de la deuxième prolongation. Le ballon fait ficelle dans le cercle pour la plus grande joie des fans des “chevreuils”.

Avant d’enclencher ce tir, l’ancien pivot de UCLA avait reçu le ballon dans la peinture et dribblé sur sa droite, ligne de fond, et pris le meilleur sur Henry Finkel qui remplaçait Dave Cowens à ce moment-là, exclu pour 6 fautes commises. Sur la dernière possession des Celtics, Jo Jo White (18 points, 4 rebonds, 11 passes) tenta un dernier tir qui ne donnera rien. 3-3. Balle au centre. Le titre NBA se jouera donc sur un match 7 sur le parquet de Milwaukee. Les Bucks auraient pu gagner et éviter les prolongations. Ballon en main, en fin de quatrième quart-temps, à trois secondes du terme, Robertson trouvait Jon McGlockin qui tentait sa chance avec un tir mais celui-ci a été trop court.

Kareem Abdul-Jabbar a été démentiel dans cette partie : 34 points (16/26 aux tirs), 8 rebonds et 6 passes, 2 contres en 58 minutes. “Big Fella” avait été aussi monumental au match 5 en alignant 37 points, 11 rebonds et 6 passes. Autour de lui, Oscar Robertson l’a bien aidé avec ses 18 points (8/13 aux tirs), 4 rebonds et 10 passes tout comme Bob Dandridge. “Bobby D” a terminé avec 20 points à 8/16 aux tirs et 4 rebonds.

LE MANO A MANO DANS LA DEUXIEME PROLONGATION

Ce second overtime était un véritable mano à mano avec 11 changements de leader au tableau d’affichage. John Havlicek avait marqué 9 des 11 points des Celtics dans cette période dont ceux qui ont permis à son équipe de mener 93-92 : un shoot plus la faute obtenu de Bob Dandridge. Il convertissait derrière son lancer-franc pour donner ce point d’avance. Havlicek s’était déjà signalé. Il avait empêché les Bucks de ramasser la victoire dans le quatrième quart-temps en inscrivant le panier de l’égalisation : 86-86. “Hondo” a été encore à la hauteur de l’événement finissant avec 36 points, 9 rebonds et 4 passes.

A 24 secondes de la fin de cette prolongation, Mickey Davis fait passer à nouveau le Bucks devant : 100-99. Havlicek lui répond avec un tir arc en ciel. Boston mène 101 à 100 avec 7 secondes à écouler avant ce panier de Jabbar qui clôt les débats de cette sixième manche. Coach des Bucks, Larry Costello utilisa son temps-mort après ce nouveau panier d’Havlicek et pour mettre en place un système pour aller chercher la troisième victoire dans ces finales pour son groupe. Initialement, le plan prévoyait un tir pour McGlockin qui finalement n’était pas assez démarqué, le ballon revenait dans les mains de Jabbar.

Pour la première fois dans ces finales, les deux équipes atteignaient la barre des 100 points. L’écart à la fin de ce match 6 est le plus petit depuis l’entame de ces finales et le match 1 le 28 avril 1974.

Le match 7 ne sourira pas aux Bucks qui s’inclinaient à la maison, à la Milwaukee Arena. Les Celtics vibraient et fêtaient à nouveau un titre de champion en battant Milwaukee de 15 points dans cette septième manche : 102 à 87. A 34 ans, John Havlicek finit MVP de ces finales 1974, tournant à 26,4 points, 7,7 rebonds, 4,7 passes et 1,9 interception.

Les images du match 6 Bucks-Celtics en 1974

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *