Demi-Finale, March Madness 2008 : le duel Derrick Rose-Russell Westbrook

Les universités de UCLA et Memphis s’étaient disputés une demi-finale nationale lors de la March Madness 2008. Evoluant aux même postes, deux jeunes joueurs en particulier avaient bataillé l’un contre l’autre : Russell Westbrook pour la fac californienne et Derrick Rose pour celle du Tennessee. Précisions.

Le 5 avril 2008, du côté de San Antonio à l’Alamodome, ces deux équipes universitaires devaient en découdre pour un précieux enjeu : une place en finale du championnat NCAA. Au coude à coude en première mi-temps avec leur adversaire et menant 38-35, les Tigers Memphis du coach John Calipari ont fait la différence après la pause pour prendre le dessus sur les Bruins de UCLA. Ils s’imposent de 15 points : 78-63.

En jouant ce 39ème match de la saison, les Tigers raflaient alors leur 38ème victoire. Une seule défaite à leur compteur. Par le passé, d’autres universités avaient atteint les 37 victoires dans une saison : Illinois en 2005, UNLV en 1987 et Duke par deux fois en 1999 et 1986.

Du côté de Memphis, Derrick Rose, avec ses qualités de drive et de finition vers le panier, a parfaitement réussi son match dans cette demi-finale en effleurant le double-double : 25 points (7/16 aux tirs et un bon 11/12 aux lancers-francs), 9 rebonds et 4 passes. Il s’est bien démené face à son vis-à-vis, Russell Westbrook qui a livré une belle partie : 22 points (10/19 aux tirs dont 2/3 à 3-points), 3 rebonds, 2 passes et 2 interceptions. Rose a bien été épaulé par Chris Douglas-Roberts, auteur de 28 points et 4 rebonds. Lui et Rose ont inscrits 8 des 10 points lors du 10-2 au cours de la deuxième periode pour mener 69-54 à 2:00 de la fin du match.

” En rentrant dans le match, nous savions qu’on gagnerait. Ce n’est pas trop de le dire. Nous sommes juste une bonne équipe. Avec une telle équipe que l’on a, il est difficile de nous battre”, disait Derrick Rose. (Espn)

DU CREDIT A MEMPHIS

Ben Howland, coach de UCLA, partageait sa déception de ne pas jouer une finale nationale universitaire malgré les efforts de ses jeunes joueurs tout en félicitant son adversaire du soir :” Aussi décevant qu’est cette défaite, c’est dur d’être ici (Final Four) trois fois de suite sans pouvoir repartir avec le titre de champion. Il faut rendre hommage à Memphis. Il y a une raison qui explique pourquoi ils n’ont perdu qu’un seul match et gagné 38 : c’est une très très bonne équipe”.

Coéquipier de Westbrook, Kevin Love (12 points, 9 rebonds) partageait le même avis : ” A ce niveau, Memphis est définitivement la meilleure équipe qu’on a affronté”.

Tout au long de cette March Madness, Memphis a gagné ses rencontres avec une moyenne proche des 16 points d’écart. Mais en finale, le dénouement ne sera pas des plus heureux. Les Tigers s’inclinent 75-68 contre Kansas. En 1973 déjà, les Tigers avaient déja perdu une finale de championnat NCAA et c’était face à UCLA. Cette année-là, Bill Walton, pour les Bruins, avait écoeuré Memphis avec une réussite insolente : 44 points à 21/22 aux shoots.  Et même plus récemment en 2006, en finale régionale, Memphis avait perdu contre UCLA sur un petit score : 50-45.

UCLA – Memphis en intégralité

Une pensée sur “Demi-Finale, March Madness 2008 : le duel Derrick Rose-Russell Westbrook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *