Playoffs 1995 : le Magic, champion de la conférence Est – Orlando écrase Indiana au match 7

Six ans après sa naissance, le Magic d’Orlando est devenu champion de la conférence Est pour la première fois de son histoire et s’apprêtaient à jouer sa première finale NBA contre les Houston Rockets. La tout jeune franchise floridienne a bataillé longuement face aux Indiana Pacers en finale à l’Est.

Le 4 juin 1995, les hommes de Brian Hill battaient lors de la septième manche l’équipe d’Indianapolis aisément à domicile au Orlando Arena : + 24 (105-81). Le Magic a collé à son tour une claque à son adversaire après avoir perdu lui même sévèrement le match 6 de 27 unités (123-96). Tout le 5 majeur floridien a brillé durant cette rencontre capitale à commencer par leur pivot. Shaquille O’Neal a dominé la raquette avec ses 25 points (11/15 aux tirs), 11 rebonds, 2 passes et 2 contres. Seul bémol, il n’a réussi que trois lancers sur les 11 tentés. Son péché mignon ou son point faible . Le numéro 1 de la draft 1993 tourne dans ces finales à 27,3 points, 9,6 rebonds, 2,4 interceptions, 1,7 contre

Penny Hardaway termine avec 17 points (7/9 aux tirs dont 2/3 à 3-points), 4 passes et 3 interceptions. Nick Anderson aligne 12 points, 3 rebonds, 7 passes et 3 interceptions. Horace Grant marque 16 points et prend 9 rebonds. Dennis Scott a confirmé sa réputation de shooteur à longue distance. Il score 19 points à 7/11 aux shoots dont 5/7 à 3-points en plus de ses 5 rebonds et 3 passes. Scott achève cette série avec 43,1 % à 3-points. Sur les 7 matchs disputés, il convertit 28 de ses 65 tirs pris depuis le parking.

Dans cet exercice du tir extérieur, le Magic a assuré avec un 13/27. Un bon pourcentage à 48,1 % qui contraste avec celui des Pacers (21,1 %) : 4/19. Reggie Miller n’a pas été en réussite derrière l’arc : 2/7, 12 points au total. Le sniper des Pacers a bien été muselé en défense par Nick Anderson et le meneur remplaçant Brian Shaw.

Après une avance de 5 points à la mi-temps (52-45), le Magic met un coup de massue aux Pacers dans le troisième quart-temps gagné 28-18. Orlando a réussi un joli 11/17 aux tirs tandis que les Pacers a été moins efficace en attaque sur cette periode : 5/17.

Pour sa deuxième campagne de playoffs, Orlando est la deuxième équipe la plus rapide à rejoindre les finales NBA après n’avoir gagné aucune série de playoffs depuis son existence (aucune qualification entre 1990 et 1993, défaite au premier tour en 1994 contre Indiana). Une belle revanche de prise. La première fut les Portland Trail Blazers qui a joué les finales NBA en 1977, année où elle joue pour la première fois les playoffs, sept ans après sa création en 1970.

Malheureusement, en finale, tout ne se passera pas comme espéré. Le Magic se fait balayer 4-0 par les Rockets. Orlando retourna aux finales 15 ans après en 2009, affrontant les Lakers. Une finale qui se conclut également par une défaite : 4-1.

photo une (c) Fernando Medina/NBAE via Getty Images

Le match 7 Magic – Pacers en intégralité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *