Les Lady Bears de Baylor, une équipe imbattable championne NCAA en 2012

L’Etat du Texas à nouveau à la fête. L’université de Baylor a triomphé dans le championnat NCAA. Son équipe féminine a brillé de milles feux lors de la saison 2012 en décrochant son second titre de l’histoire. Une consécration pour les Lady Bears qui ont achevé la saison en étant invaincue.

Sept ans après avoir célébré le titre NCAA en 2005, l’université de Baylor a réitéré ce splendide exploit dans le Colorado, au Pepsi Center de Denver. Devant 19 028 spectateurs, le 3 avril 2012, le triomphe a été encore plus éclatant puisque que les “Lady Bears” ont fini la saison invaincue : 40 victoires en autant de matchs. Les filles entraînées par Kim Mulkey ont dominé cette finale en battant de 19 points les Fighting Irish de Notre Dame : : 80 à 61. Ce finaliste était doublement malheureux perdant une deuxième finale de suite (un revers subi en 2011 contre Texas A&M).

Après avoir pris six points d’avance à la mi-temps (34-28), Baylor a accéléré le rythme d’attaque en marquant 46 points en deuxième période. Les joueuses brillent en assurant face au panier à 17/27 aux tirs (63 % de réussite) dont 3/3 à 3-points après le repos. Tout l’inverse de la première période : 12/31 aux tirs dont 1/8 à longue distance. Elle a outrageusement dominé aux rebonds : 45 prises à 24.

BRITTNEY GRINER : ATTAQUANTE EN VERVE DE BAYLOR

Baylor s’est imposé aisément grâce à la future star de la WNBA : Brittney Griner. La pivot a fait la loi avec 26 points à 11/16 aux tirs, 13 rebonds et 5 passes. La future joueuse de Phoenix en a marqué 18 après la mi-temps. Elle est élue Most Outstanding Player du tournoi. “En regardant en arrière quand nous vieillirons, je vais me souvenir pour toujours de ce moment, je vais toujours me souvenir des confettis qui tombaient et d’avoir été ici avec mon équipe”, expliquait Griner après la rencontre (source :  baylorbears.com).

Kim Mulkey a tenu à souligner tous les efforts fournis de son atout offensif : “Brittney Griner, qu’elle gagnait aujourd’hui ou non, on se souviendrait d’elle dans l’histoire des matchs du basket féminin comme l’une des plus grandes joueuses au poste si ce n’est pas la plus grande. Je suis si contente qu’elle ait cette bague maintenant”. (source : espn.com)

Dans cette finale, Griner a bien été entourée offensivement. Destiny Williams a marqué 12 points et pris 6 rebonds. Odyssey Sims a été complète avec 19 points, 7 rebonds et 4 passes. En face, pour Notre-Dame, Skylar Diggins était bien trop esseulée en inscrivant 20 points.

Tout au long de la saison 2011-2012, Baylor a battu ses adversaires en gagnant avec ses matchs avec un écart moyen de 26,3 points, les limitant à 31 % de réussite aux tirs. Griner tournait en moyenne à 23,2 points, 9,5 rebonds et 5,2 passes en 40 rencontres.

Cette fac texane devenait la cinquième équipe à remporter au moins deux fois le championnat NCAA après Southern California, Tennessee, Stanford, et Connecticut. Baylor était la quatrième université à triompher au niveau national sans perdre une rencontre de la saison après Texas en 1986, Connecticut en 1995, 2002, 2009 et 2010 et Tennessee en 2008.

La coach Kim Mulkey remportait pour la deuxième fois le titre national en tant qu’entraineure après l’avoir gagné en tant que joueuse et assistante coach. Elle soulèvera une troisième fois le trophée NCAA. Une fois de plus, sept années plus tard, son équipe de Baylor battait à nouveau en finale Notre-Dame. Cette fois-ci, la bataille fut serré. Les Lady Bears gagnaient sur la plus petite des marges : 82 à 81.

La victoire de Baylor en finale NCAA 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *