Kendall Gill : son triple-double à 11 interceptions en 1999 contre Miami

Cinquième choix de la draft 1990, Kendall Gill fait parler de lui lors de la saison 1998-1999. L’ancien arrière de la fac d’Illinois termine son match face au Heat avec un triple-double à 11 interceptions. Une performance unique réalisée avec le maillot des Nets.

Transféré le 19 janvier 1996 aux New Jersey Nets en provenance de Charlotte en échange de Kenny Anderson, Kendall Gill a réalisé une performance. Au sein d’une équipe complètement à la dérive (6 victoires en 30 matchs), l’arrière a signé un triple-double avec 15 points, 10 rebonds et 11 interceptions face au Miami Heat le 3 avril 1999. Les Nets glanaient seulement leur 7ème victoire de la saison grâce à ses efforts défensifs : 88 à 77. C’est lors de ce match qu’Alonzo Mourning, ancien partenaire de Gill à Charlotte, a effleuré le triple-double : 23 points, 17 rebonds et 9 contres. Les défenseurs étaient de sortie.

Il récupère notamment beaucoup de ballons suite à plusieurs mauvaises passes du meneur Tim Hardaway, catastrophique au cours de ce match : 6 points à 3/18 aux tirs dont 0/7 à 3-points. Tout l’inverse de Stephon Marbury, auteur de 21 points à 8/15 qui a encensé le travail de Kendall Gill : La défense était la clé. Nous avons bien agi défensivement, ce qui nous a permis de créer des attaques. Kendall a bien joué. Comme lors du dernier match, la raison pour laquelle on a gagné, c’est à cause de lui”. (source : nypost.com)

KENDALL GILL EGALE LARRY KENON

Gill devient le huitième joueur de l’histoire de la NBA à réaliser un triple-double avec au moins 10 ballons volés. Avant lui, Larry Steele, Larry Kenon, Fat Lever, Clyde Drexler (2 fois), Alvin Robertson, Kevin Johnson, et Mookie Blaylock l’ont fait.

Gill égalait le record du plus grand nombre de ballons subtilisés avec 11. Le 26 décembre 1976, Larry Kenon pour les Spurs avaient battu le record de Larry Steele en 1974 : 11 interceptions avec 29 points et 15 rebonds.

Kendall Gill confiait qu’il aurait pu battre le record de Kenon à la fin du match quand il a appris qu’il avait égaler le record de la ligue au nombre d’interceptions : “J’ai failli en avoir deux autres. Si j’avais su ça, j’aurais essayé un peu dans le dur d’en avoir deux de plus.” (source : cbssports.com)

Son record était précédemment de 7 interceptions. Il l’avait fait à deux reprises quand il portait les couleurs des Hornets en 1992 et des Sonics en 1994.

“KG” rejoint d’autres joueurs de la franchise des Nets à terminer un match sur un triple-double : Bernard King, Michael Ray Richardson, Chris Morris, Kenny Anderson, Derrrick Coleman, Chris Childs, Shawn Bradley. Jim Jackson fut le dernier avant Gill à réussir pareille performance. L’ancien Maverick avait aligné 25 points, 10 rebonds, 12 passes le 20 avril 1997.

Pour Kendall Gill, c’était son troisième triple-double en carrière réussi. Les deux premiers (points, rebonds, passes) ont été réussis avec les Charlotte Hornets. C’est lors de la saison 1998-1999 qu’il établissait sa meilleure moyenne aux interceptions : 2,7 ballons chipés par match.

photo une (c) Getty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *