Chris Webber, les 22 triple-doubles de C-Webb entre 1993 et 2005

Ses moyennes en carrière sont remarquables: 20,9 points, 9,8 rebonds, 4,3 passes décisives, 1,4 contres et 1,4 interceptions. Chris Webber a passé 15 saisons en NBA jouant 831 matchs dont 21 conclus par un triple-double. Une performance qu’il réussira une fois en playoffs. Détails et infographie. 

Ailier fort de 2m08, après 2 ans d’apprentissage dans la fameuse fac des Wolverines du Michigan, Chris Webber fut le premier choix de draft en 1993. Sélectionné par le Magic d’Orlando, l’ailier est directement envoyé au Golden State Warriors en échange du point guard Anfernee Hardaway. Avec la franchise de San Francisco, il est élu Rookie of the year (1993-1994), progressant au côté de Latrell Sprewell et Chris Mullin.

Une distinction amplement mérité au vu de ses excellentes statistiques : 17,5 points, 9,1 rebonds, 3,6 passes, 1,2 interception et 2,2 contres en 76 matchs disputés. Il en conclut d’ailleurs un avec son premier triple-double en carrière. Le 23 décembre 1993, il aligne 22 points, 12 rebonds et 12 passes face aux Clippers lors de la très large victoire des Warriors (141 à 95).

CHRIS WEBBER, UN TRIPLE-DOUBLE A 40 POINTS EN 1994

Suite à sa très bonne saison aux Warriors, Webber quitte Golden State pour Washington en échange de Tom Gugliotta le 17 novembre 1994,. Avec le maillot des Bullets, l’ancien ailier de la fac de Michigan réussit 7 triple-doubles dont un avec son record de points en carrière lors de sa troisième saison NBA. A 22 ans, il aligne 40 points, (18/25 aux tirs dont 3/4 à 3-points, et 1/4 aux lancers-francs), 10 rebonds et 10 passes face à ses anciens coéquipiers des Warriors. Auteur de 3 triple-doubles pour sa première saison avec la franchise de la capitale américaine, l’ailier 5 fois All-Star réitérait ce type de performance le 27 décembre 1995 à la US Airways Arena à Maryland (devenu Capital Centre).

Son équipe des Bullets remportait la victoire 115-94 face aux Warriors. Il bat son record de points en carrière à cet instant qui était de 37 points le 15 décembre 1995 (contre les Lakers, victoire 122-114). « J’avais beaucoup de motivation. Enormément de gens me parlaient de Joe Smith qui voulait bien se montrer face à nous. Je savais qu’il revenait à la maison (ndlr : Joe Smith a joué à la fac de Maryland) mais c’était chez nous à US Airways », confiait Webber en fin de match (source : AP).

Au terme de ce match face à Golden State, Webber rejoignait la liste des rares joueurs à réussir un triple-double avec au moins 40 points : Jack Tywman, Oscar Robertson, Richie Guerin, Jerry West, Elgin Baylor, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Charlie Scott, Pete Maravich, Alvan Adams, Magic Johnson, Isiah Thomas, Bernard King, Larry Bird, Michael Jordan, David Robinson, Michael Adams. Le pivot des Spurs était d’ailleurs le dernier avant C-Webb à claquer un triple-double avec 40 unités : 43 points, 11 rebonds et 10 contres. Hasard du destin, il réalisera deux autres triple-doubles face aux Warriors, les cinquième et sixième sous les couleurs rouges et blanches des Bullets, son septième en carrière.

CHRIS WEBBER, UNE PERF A PLUS DE 20 POINTS, 20 REBONDS + 10 PASSES

Après 4 saisons à se développer à Washington, Webber est tradé pour la deuxième fois de sa carrière. Il retourne en Californie dans la capitale à Sacramento le 14 mai 1998 après avoir été échange contre Mitch Richmond et Otis Thorpe. Avec les Kings, il fera partie d’un splendide 5 majeur composé de Mike Bibby, Doug Christie, Peja Stojakovic et Vlade Divac. Drôle de situation, il réussit son premier triple-double pour les Kings face à Washington le 25 février 1999 : 17 points, 10 rebonds, 10 passes. Il conclut sa première saison avec les “rois” meilleur rebondeur avec près de 13 prises de moyenne par match.

9 mois plus tard, le 23 novembre 1999, Chris Webber réalise un énorme triple-double : 26 points (11/18 aux tirs), 22 rebonds et 10 passes face aux Nets, ajoutant 3 interceptions et 4 contres. A la mi-temps, il comptabilisait deja 12 points, 8 rebonds et 6 passes. Son éclatante performance coïncide avec le parfait début de saison des Kings : une huitième victoire acquise en 9 matchs (105 à 92).

Il figure parmi les rares joueurs à réaliser ce genre de performance à au moins 20 points, 20 rebonds et 10 assists au même titre entre autres que Nate Thurmond, Dave Cowens, Billy Cunningham, Paul Silas, Kareem Abdul-Jabbar, George McGinnis, Maurice Lucas, Charles Barkley, Fat Lever et Larry Johnson. L’ancien ailier des Hornets fut avant Webber, le dernier joueur à avoir terminé un match avec de tels chiffres (29 points, 20 rebonds, 11 passes).

Avec “Sacto”, Webber totalisa 16 triple-doubles dont 1 en playoffs, portant son total à 22 en carrière. Le 13 février 2005 est une date qui correspond au dernier qu’il réussit : 14 points, 17 rebonds et 12 passes.

Le triple-double à 40 points de Chris Webber en images

Infographie Chris Webber – 22 triple-doubles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *