Mondial 2006 : la Grèce abat Team USA en demi-finale, un succès magique des Grecs

Champion d’Europe 2005, la Grèce a été heroique en battant les Etats-Unis en demi-finale du Mondial 2006 a Saitama le 1er septembre 2006. Elle a été incroyable en attaque avec 62,5 % de réussite. 

Lors de ce championnat du monde en 2006 au Japon, Team USA se qualifiaient pour les huitièmes de finale assez facilement en gagnant ses 5 matchs de poule du premier tour même si les écarts lors de certaines rencontres ne sont plus si gros par rapport à d’autres campagnes internationales : 111-100 contre Porto Rico ; 121-90 contre la Chine ; 114-95 face à la Slovénie ; 94-85 face à l’Italie ; 103-58 contre le Sénégal.

Avec une équipe de jeunes joueurs (Lebron James, Dwyane Wade, Carmelo Anthony, Chris Bosh, Chris Paul, Kirk Hinrich, Dwight Howard…), les Américains affrontaient en huitième de finale l’Australie qu’ils gagnent aisément: 113-73. En quart de finale, ils croisaient sur leur chemin les Allemands qui ne les inquiéteront pas : 85-65.

Team USA devait en découdre par la suite en demi-finale face au champion d’Europe la Grèce. Comme les Américains à ce stade de la compétition, elle est arrivée invaincue (5 matchs gagnés au premier tour et victoires contre la Chine en huitième (95-64) et face à la France en quart (73-56).

LA REUSSITE INSOLENTE DE LA GRECE

Comme certains adversaires qu’a rencontrés Team USA au premier tour, les Grecs n’ont pas rendu la tâche facile aux Américains. Après avoir perdu le premier quart-temps 20-14, elle inscrit 10 points de plus que les Etats-Unis dans le second quart : 31-21. A la pause, les Grecs prenaient un avantage de quatre points : 45-41. La formation hellénique ne s’est pas désunie après avoir accusé un retard de 12 points au bout de 14 minutes de jeu (33-21). A la mi-temps, les Grecs ont été très adroit face au panier, 56 % de réussite (15/27).

Après la pause, dans le troisième quart-temps, les Grecs ont continué à soigner leur adresse aux tirs (14/18 dont 4 paniers à 3 points réussis). Le panier longue distance de Kostas Tsartsaris à 5:45 de la fin du troisième quart a permis à la Grèce d’accentuer son avance, la plus grande de cette demi : 14 (65-51). Au bout de 30 minutes de jeu, les Grecs maintenaient leur avance : + 12 (77-65).

En tenant compte uniquement les tirs pris par les Grecs dans le deuxième et troisième quart temps, leur pourcentage de réussite fut invraisemblable: 76 % à 25/33. Dwyane Wade disait que «  c’est comme s’ils avaient rien raté de tout le troisième quart temps ». Les Américains dans le dernier quart ont retrouvé leur énergie en attaque recollant à quatre longueurs à 36 secondes de la fin avec un panier long distance de Kirk Hinrich, exercice dans lequel les Américains ont manqué de réussite (9/28). Lebron James inscrivait le dernier panier de son équipe sur un dunk avec toujours quatre points de retard : 99-95 à 15 secondes de la fin. Solide, les Grecs ne sont plus inquiétés. Coup de sifflet final, la victoire 101-95 et explosion de joie dans les rangs grecques.

Spanoulis (22 points) et Schortsanitis (14 points à 6/7) et Papaloukas qui flirte avec le double-double (8 points et 12 passes), Diamantidis (12 points) et Kakiouzis (15 points, 6 rebonds) ont été fabuleux du coté de la Grèce. Sur le plan offensif, elle entrait dans une autre dimension : 62,5 % de réussite.

Chez Team Usa, Carmelo Anthony a fini meilleur marqueur scoreur avec 27 points à 9/15 ; Wade finit avec 19 points et James 17 points, 5 rebonds, 5 passes.

PANAGIOTIS GIANNAKIS : “JE DOIS REMERCIER MES JOUEURS”

Après le match, le sélectionneur grec Panagiotis Giannakis a donné beaucoup de crédit à son roster pour cet exploit : « Je dois remercier mes joueurs en premier car ils ont réalisé quelque chose d’incroyable. Nous avons gagné un super match. Celui-ci fera de la publicité au basket partout dans le monde . Quand une équipe dépense beaucoup d’énergie en défense, c’est difficile d’avoir le même esprit en attaque. Je pense qu’ils ont réalisé un bon boulot car nous avons mis beaucoup de pression aux Américains sur le ballon et cela nous a permis de marquer des paniers plus aisément »(Source : fiba.com)

Mike Krzyzewski a reconnu que son adversaire a été meilleure sur cette demi : « Evidemment l’équipe de Grèce et tout leur staff ont réalisé un incroyable travail. Leur attaque a vaincu notre défense. Et j’en prends la responsabilité. Nous gagnons et perdons ensemble. Mais dans la défaite, un coach a besoin de prendre plus de responsabilités que n’importe qui ». (Source : fiba.com)

Carmelo Anthony, qui sera élu dans le meilleur cinq du tournoi, livre ses regrets sans être abattu : « Perdre n’importe quel match est un choc pour nous. Nous étions arrivés avec la mentalité de vouloir gagner ce match et d’essayer de remporter la médaille d’or. En fin de compte, nous devons nous ressaisir. Ce n’est pas la fin du monde pour nous. Nous gagnons ensemble et perdons ensemble ». (Source : fiba.com).

Après cette défaite, Team USA vainc l’Argentine pour le match de la troisième place, décrochant ainsi la médaille de bronze (96-81). La Grèce perdit tous ses moyens en finale après son exploit retentissant en demi en perdant sévèrement de 23 points face à l’Espagne : 70-47. Cela n’enlève rien à la superbe compétition qu’elle a réalisée avec une belle médaille d’argent autour du cou.

Les images du match Grèce – USA, demi-finale du Mondial 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *