Michael Jordan malmène encore Cleveland en 1989 : Jojo le récidiviste claque 54 points

Décidément dans les années 80, Michael Jordan adorait enquiquiner les Cavaliers de Cleveland. Après avoir claqué 50 et 55 points lors des playoffs 1988, “His Airness” a encore fini un match à plus de 50 pions contre la franchise de l’Ohio pour la cinquième fois (saison régulière et playoffs confondu).

Le 3 novembre 1989, Jordan inscrivait 54 points lors de la première victoire des Bulls en ouverture de la saison après prolongation : 124 à 119. MJ finissait à 19/31 aux tirs dont 1/2 à 3-points et 15/17 aux lancers-francs. Il ajoutait 14 rebonds, 6 passes et 3 interceptions. Auteur d’un splendide double-double, dans le détail, Jordan mettait 16, 15, 20, 10, 8 points respectivement dans le premier, deuxième, troisième, quatrième quart et en prolongation.

Michael Jordan devenait le deuxième joueur de l’histoire de la NBA à compiler au moins 50 points, 10 rebonds, 5 passes et 3 interceptions. Le 26 mars 1975, Rick Barry avait frôlé le triple-double avec 64 points, 10 rebonds, 9 passes plus ses 3 ballons interceptés (une performance réussie avec les Golden State Warriors).

MICHAEL JORDAN : « FAIRE TOUT CE QU’IL FALLAIT POUR GAGNER »

Jordan marquait 12 des 17 points lors des 3:40 restantes du quatrième quart-temps. Sans surprise donc, les Bulls s’en étaient remis à MJ alors qu’ils comptaient 11 points de retard sur ces dernières minutes de jeu à jouer : 103-92. Option numéro 1 en attaque, l’arrière de Chicago a porté les siens pour remettre les Bulls dans le droit chemin. Chicago effaça son retard : 109-109, après le temps réglementaire. Balle au centre. Chicago aura le dernier mot en marquant 15 points contre 10 pour les Cavs en overtime.

Jordan, après la rencontre, se livra aussi sur sa performance : « J’étais chaud. J’avais l’opportunité d’avoir le ballon et des shoots. Marquer tous ces points, c’est vraiment bon pour la confiance et mon ego. Cela aurait été vexant si nous n’avions pas gagné ce match. Je devais faire tout ce qu’il fallait pour gagner » (source : Chicago Tribune du 4 novembre 1989).

Il s’agissait du tout premier match de Phil Jackson en tant que coach des Bulls. Il donna ses premières consignes à ses nouveaux joueurs et donc à Jordan. Et quelle première sur le banc de touche pour l’ex-joueur des New-York Knicks dans les années 60-70 en voyant cette magnifique et monstrueuse partie de Jordan. Après le match, suite à cette avance de 11 unités des Cavs, Jackson déclarait qu’il était normal que MJ prenne ses responsabilités en toute fin de rencontre : « Dans une situation telle que celle-ci, il est naturel de s’appuyer sur Michael ». (source : Chicago Tribune du 4 novembre 1989)

En face, les Cavs auront bien résisté face aux Bulls grâce à la belle prestation d’un futur joueur et coéquipier de Jordan : Ron Harper, auteur de 36 points, 10 rebonds et 6 passes en 45 minutes. Même Steve Kerr, futur meneur des Bulls, faisait partie de l’effectif de Cleveland. Le coach actuel des Warriors avait marqué 7 points et distillé 9 passes en 41 minutes.

Michael Jordan conclut la saison 1989-1990 en tournant à 33,6 points, 6,9 rebonds, 6,3 passes et 2,8 interceptions en 82 matchs.

(c) photo : Brian Drake/NBAE/Getty Images

Les 54 points de Michael Jordan en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *