Opening Night 2005 : Mavericks et Suns se quittaient sur une double prolongation

Le 1er novembre 2005, dans l’Arizona, les spectateurs ont assisté à un match grandiose en ouverture de la saison. Après deux prolongations et 58 minutes de jeu écoulées, les Mavericks de Dallas ont vaincu les Suns de Phoenix 111 à 108.

Ces deux franchises de l’Ouest s’étaient quittées il y a quelques mois le 20 mai 2005, date de la qualification des joueurs du “soleil”, vainqueurs des “frondeurs” après prolongation au match 6 130 à 126 en demi-finale de conférence Ouest (4-2 Phoenix)

Du côté des Suns, deux joueurs ont flirté avec le triple-double : Steve Nash (30 points, 8 rebonds et 9 passes), Shawn Marion (13 points, 16 rebonds et 7 passes. Chez les Mavs, Dirk Nowitzki a réalisé un double-double avec 28 points, 15 rebonds, 3 passes et a sorti 4 paniers à 3-points sur ses 6 essais. Il a bien été accompagné par les 23 points de Jason Terry et les 16 points, 11 rebonds de Josh Howard. Le banc texan a été capital avec les 15 points, 6 rebonds de Keith Van Horn et les 13 points, 5 rebonds et 4 ballons volés de Marquis Daniels.

Après avoir mené pour la deuxième fois du match sur un dunk de Nowitzki (11-10 à 6:00 de la fin du premier quart-temps), les Mavs ont couru une bonne partie du match derrière le score. Les Suns ont pris l’ascendant dans le deuxième quart pour prendre 4, 6, et 8 points d’avance. L’écart est passé à + 13 sur deux lancers réussis de James Jones (51-38).

Dallas, après la pause aux vestiaires, s’est progressivement rapproché de Phoenix notamment à -4. Mais les Suns sont repartis faire un écart : + 13 à nouveau sur un lancer réussi de Kurt Thomas. Après 36 minutes de jeu, Phoenix menait de 9 unités 73 à 64.

DALLAS RATTAPE SES 17 POINTS DE RETARD

Comme souvent en NBA, un scénario classique se produite. Une équipe mené de plus de 10 points, revit et commence à faire douter l’équipe adverse. Cette fois-ci, on ne dit pas que “c’est “le Phoenix” qui renaît de ses cendres” mais bien Dallas. Les Mavericks menés 83 à 66 sur un dunk de Shawn Marion (à 7:44 de la fin du game) réussissent à effacer leurs 17 points de retard notamment grâce à Keith Van Horn en sortie de banc.

Nowitzki plante 3 tirs longue distance de suite pour ramener son équipe à une possession (86-85 à 1:45). Le géant allemand délivre une “passe Dé” à Jason Terry qui conclut sur un lay-up. A ce moment-là, Dallas repassait devant pour la première fois depuis le 11-10 du premier quart : 87-86. 1:21 à jouer. Les Mavs ont infligé un 21-3 en 6:23 aux Suns.

Ce même Terry réussira ensuite à ne rentrer qu’un lancer sur deux (90-88 pour les Mavs). Steve Nash parvient à égaliser en rentrant lui deux lancers à 4,4 secondes de la fin du game. Nowitzki arme le dernier tir du 4e quart, sans réussite. Dallas a réussi à revenir dans la partie. 1ere prolongation de la soirée. Quelle ouverture de la saison !!!

Au cours de ce premier “overtime”, les Suns creusent un mini-écart. Par deux fois, ils prennent 5 points d’avance : une par Nash qui rentrent deux lancers (99-94 à 2:29 de la fin), une autre par Boris Diaw qui s’en va finir sur un lay-up à la suite d’une passe du meneur canadien (101 à 96 à 36 secondes). Dallas prend un temps-mort. Sur l’action qui suit, Daniels plante un 3 ramenant les Mavs à -2 : 101 à 99 à 29,2 secondes.

Sur la possession suivante, Phoenix faisait couler le chrono. Nash décide alors de prendre un tir à 2-points à 5 mètres. Josh Howard voit le tir raté et prend le rebond. Dallas demande temps-mort à nouveau. Avec 3,3 secondes à jouer, le cuir orange revient dans les mains de Terry. Panier réussi grâce à un floater, les Mavs égalise à 101-101 avec 4 dixièmes à jouer. C’est reparti pour un tour, deuxième prolongation. “Five minutes to play”.

Cette fois-ci, c’est Dallas qui creusait l’écart grâce à Nowitzki qui a donné une passe à Van Horn. L’ailier plantait un 3 pour donner 5 points d’avance (106-101). Les Suns courent après le score mais Dallas a tenu bon. C’est sur un dernier tir raté de Nash derrière l’arc que les Mavs s’imposent 111 à 108 après avoir réalisé un come-back. Quelle première victoire de la saison et quelle suspense pour ce début de saison en 2005-2006.

Après cette première victoire, Dallas est allé en gagner 59 de plus. Une saison régulière que les Mavs ont terminé avec donc 60 “wins” et uniquement 22 défaites. La saison s’était achevée avec une défaite en finale NBA contre le Miami Heat (4-2).

Le résumé du match Dallas-Phoenix en 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *