Les Stanford Cardinals fêtaient en 1990 son premier titre NCAA grâce à son collectif éclatant

Le 1er avril 1990, les filles des Cardinals de Stanford remportaient le titre universitaire pour la première fois de leur histoire, succédant aux Tennessee Volunteers. Pour sa première participation à un Final Four, elles battaient en finale  les Tigers d’Auburn sur le score de 88 à 81.

Fac située au cœur de la Silicon Valley au sud de San Francisco, l’équipe féminine de Stanford a fait parler d’elle au printemps de cette année 1990. Devant 20 233 spectateurs, à la Thompson-Boling Arena à Knoxville dans le Tennessee, le jeu collectif du groupe encadrée par la coach Tara VanDerveer a été étincelant, réussissant à gravir la dernière marche pour soulever le titre suprême et le fêter dans les vestiaires.

Face à cette université de l’Alabama, Quatre joueuses du “roster” des Cardinals ont dépassé la barre des 15 points et plus : Sonja Henning (flirte avec le double-double avec 21 points et 9 rebonds), Katy Steding (18 points – 6/15 à 3-points, 5 passes), Jennifer Azzi (17 points dont 4/8 à 3-points et 5 passes), et Trisha Stevens (16 points et 10 rebonds). Steding établissait un double record lors de cette finale avec le plus grand nombre de tirs réussis et tentés dans un match de Final Four universitaire.

JENNIFER AZZI : UNE FIN DE CARRIERE UNIVERSITAIRE AU TOP

Sa coéquipière Jennifer Azzi est élue Most Outstanding Player (meilleure joueuse du Final Four). L’arrière effectuait sa dernière saison universitaire chez Stanford. En quatre saisons, elle tournait à 13,2 points de moyenne et achevait son cursus fac avec 1632 points marqués, 191 tirs réussis à 3-points, 751 passes décisives et 271 interceptions en 122 matchs disputés. Avec de tels chiffres, son nom figure parmi les légendes des Cardinals au même titre que Jeanne Ruark-Hoff et Sonja Henning. Dans le même temps, Tara VanDerveer est élu coach de l’année 5 ans après son arrivée en 1985 en remplacement de Dotty Mccrea.

Avant de décrocher le graal, cette fac de San Francisco avait réalisé son meilleur résultat dans un tournoi NCAA la saison précédente en se qualifiant jusqu’au Elite Eight (figurant parmi les 8 meilleures équipes réparties dans les 4 régions). Les Cardinals terminaient la saison en beauté avec seulement une défaite en compteur pour 32 succès lors de cette saison 1989-1990. Deux années plus tard, Stanford raflait le trophée une fois de plus. En 1992, elle bat Western California 78 à 62 à Los Angeles, devenant à ce moment de l’histoire la troisième équipe universitaire à remporter au moins deux fois le titre suprême du championnat féminin de NCAA (après Tennessee en 1987 et 1989 et Southern California en 1982 et 1983).

Pour les Tigers d’Auburn, c’était un nouveau coup de massue avec ce nouveau revers ce 1er avril 1990. Elles perdaient leur troisième finale d’affilée. Un triste record.

(c) photo une (c) Jill Gilbert / Stanford Athletics 1990

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *