Les Connecticut Huskies : une équipe indestructible championne NCAA en 1995

Les joueuses des Connecticut Huskies étaient sacrées championnes NCAA en 1995 sans subir de défaites de la saison. Le groupe encadrée par Geno Auriemma ont remporté leurs 35 matchs dont cette victoire en finale contre Tennessee.

Le 3 avril 1995, les Huskies de Connecticut battaient leurs rivaux de tout temps lors de la finale du championnat NCAA au Target Center de Minnesota, les Lady Volunteers de Tennessee : 70-64. Devant 18 038 spectateurs, ce succès final était synonyme de 35ème victoire. Geno Auriemma, coach de UConn depuis 1985, remportait son premier titre NCAA, 10 ans après son arrivée, le premier dans l’histoire de cette université du Sud de la Nouvelle-Angleterre. Quatre ans après sa défaite en demi-finale du Final Four (défaite contre Virginia 61 à 55 en 1991), les Huskies tutoyaient les sommets en décrochant le Graal.

Les filles de UConn ont terminé invaincues cette saison 1994-1995. Cette équipe devenait la première fac à réaliser un tel exploit depuis Texas en 1986 et depuis que la NCAA a instauré ce tournoi en 1982. Tennessee perdait ainsi pour la troisième fois de cette saison-là contre UConn dont une défaite lors du Martin Luther King Day au Gampel Pavillon, parquet où évoluent les Huskies.

Lors de cette finale de 1995, Connecticut avait couru après le score. La troupe de Geno Auriemma était mené à la mi-temps de 6 points : 38-32. L’écart était monté à 9 : 43-34. A 5:44 de la fin du match, les Huskies effaçaient enfin leur retard pour enfin mener la danse : 59-58. Les dernières minutes de la rencontre s’écoulaient et étaient marquées par un mano à mano entre ces deux finalistes. Tiffani Johnson réussissait une action de 2+1 permettant à Tennessee de mener de deux points : 61-59. Jennifer Rizzotti ripostait en réussissant un shoot pour UConn: 63-61.

Au bout des 40 minutes de jeu réglementaire, les Huskies qui ont été sacrées championnes gagnant donc de 6 points (70-64). Une victoire aux forceps pour ces joueuses qui avaient dominant outrageusement la saison en battant ses adversaires par un écart moyen de 33,2 points. UConn a été très adroite face au panier en deuxième mi-temps : 13/26 aux tirs . Jennifer Rizzotti avait inscrit 15 points (à 6/8 aux tirs dont 1/2 à 3-points et 2/2 aux lancers-francs), pris 3 rebonds et donné 3 passes. Jamelle Elliott a bien aidé sa partenaire, auteur de 13 points et 7 rebonds. Sur le parquet du Target Center, les deux filles de Geno Auriemma, élu coach de l’année à l’issue de cette saison, ainsi que son fils ont été ravi de la victoire de leur père qu’ils avaient rejoint sur le terrain.

CONNECTICUT HUSKIES : REBECCA LOBO ELUE MOP DU FINAL FOUR

Joueuse senior en 1995 (quatrième année de fac), Rebecca Lobo, la star du roster des Huskies, a été élu Most Outstanding Player du Final Four. Dans cette finale, elle a inscrite 17 points (5/10 aux tirs et 7/8 aux lancers-francs) et pris 8 rebonds. Lobo, en demi-finale nationale, avait aligné sensiblement les mêmes stats face à Stanford le 1er avril, victoire 87-60 (17 points à 5/9 aux tirs dont 2/3 à 3-points et 5/6 aux lancers-francs, 9 rebonds). Elle conclut sa saison 1994-1995 en finissant meilleure scoreuse de son équipe et livrant de belles moyennes statistiques avec 17,1 points, 9,8 rebonds, 3,7 passes et 3,5 contres en 35 matchs. Elle est élue meilleure joueuse de l’année en NCAA, concluant de la plus belle des manières ses 4 années d’apprentissage au sein d’une des plus prestigieuses fac américaine.

Lobo figura dans la meilleure équipe du Final Four 1995 en compagnie de trois de ses partenaires : Jennifer Rizzotti, Jamelle Elliott et Kara Wolters, auteure 31 points en demi-finale nationale (11/17 aux tirs et 9/13 aux lancers-francs + 9 rebonds). Nikki Mccray, finaliste malheureuse avec Tennessee, complétera cette équipe.

Récompensée et nommée équipe de l’année lors des ESPY Awards organisée par ESPN, UConn avait fêté leur premier titre NCAA à l’occasion d’une parade à Hartford, capitale de l’Etat du Connecticut, devant près de 100 000 spectateurs. Depuis ce premier sacre, les Huskies ont depuis remporté 9 autres titres NCAA : 2000, 2002, 2003, 2004, 2009, 2010, 2013, 2014, 2015 et 2016), soit 10 titres en 21 ans, et un glané presque tous les 2 ans.

La finale NCAA Connecticut – Tennessee en intégralité 

Le reportage en deux parties sur la saison invaincue de UConn

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *