Tim Duncan met le boxon à domicile : 53 points contre les Mavericks après Noel

Le 26 décembre 2001, Tim Duncan a été monumental lors du derby texan Spurs-Mavericks. Dream Tim compilait 53 points, 11 rebonds, 4 passes, 3 contres. Malgré cette performance dantesque, San Antonio s’inclinait après prolongation.

A l’Alamodome, au terme d’un match fantastique, les Mavs battaient les Spurs 126 à 123 au lendemain de Noel. Monstrueux, unstoppable, le numéro de la draft 1997 a fini à 19/28 aux tirs et un parfait 15/15 aux lancers-francs en 50 minutes. Auteur d’un gigantesque double-double, l’ailier-fort lâche 21 points dans le dernier quart-temps sur les 34 marqués par son équipe. C’est la seule fois en carrière que Timothy Theodore plantera plus de 50 points en saison régulière.

“J’aurais aimé raté tous mes tirs étant donné la façon dont les choses se sont déroulées. Ils me donnaient le ballon et j’ai pris mes shoots qui sont rentrés. Nous allons en tirer des leçons (de ce match). Nous allons nous améliorer”, déclarait Duncan. (AP)

A ce moment de sa cinquième saison NBA, Tim Duncan était le cinquième joueur à franchir cette barre des 50 points pour la franchise aux couleurs noires et blanches après le sixième joueur de l’histoire des Spurs à atteindre la barre des 50 points et plus en saison régulière après George Gervin, Larry Kenon, Terry Cummings, David Robinson.

Son précédent record en attaque est un match face aux Jazz d’Utah. Le 10 janvier 2000, il scora 46 points à 16/28 au tirs. Encore plus dans le détail, “The Big Fundamental” est le cinquième joueur NBA à aligner au moins 50 points, 10 rebonds, 4 passes et 3 contres après Kareem Abdul-Jabbar (avec Milwaukee en 1975), Kevin Mchale (avec Boston en 1985), Hakeem Olajuwon (avec Houston en 1990) et Michael Jordan (avec Chicago en 1992).

Malgré cette perf de fou de Duncan, Steve Nash écœurait en fin de prolongation San Antonio avec un deuxième tir à trois points réussi à 0,6 seconde de la fin de la prolongation. Le canadian kid finit avec 27 points, 4 rebonds, 5 passes. Deux autres mavs ont dépasse les 20 points : Dirk Nowitzki, 26 (+ 11 rebonds, 3 passes, 4 interceptions), Michael Finley, 28 (+ 7 rebonds, 6 passes). Dallas empochait sa 19ème victoire en 28 matchs.

Le bilan de San Antonio, avec cette défaite supplémentaire, dans cette saison 2001-2002, était très bon : 20 victoires, 6 défaites.

Les 53 points de Tim Duncan en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *