Playoffs 2012 : le triple-double à 10 contres d’Andrew Bynum contre les Nuggets

Véritable protecteur du cercle, Andrew Bynum a fait le job en défense au match 1 entre les Lakers et les Nuggets. Tournant à près de 2 contres par match au terme de la saison régulière 2011-2012, le pivot de 2m13 a multiplié les contres dans cette rencontre. Grâce à lui, son équipe de Los Angeles a maintenu Denver à moins de 90 points. Précisions.

Le 29 avril 2012, les Lakers remportaient la première manche de leur série du premier tour face aux Nuggets : 103 à 88. A domicile, au Staples Center, outre la bonne performance de sa star Kobe Bryant (31 points, 5 rebonds, 4 passes), les “Purple and Gold” ont pu compter sur son jeune interieur Andrey Bynum auteur d’un triple-double : 10 points, 13 rebonds et 10 contres en 35 minutes. Les Lakers finissent la partie avec un total de 15 contres.

“C’est le seul vrai moyen et possible pour moi d’obtenir un triple-double grâce à des tirs contrés. Si je défends bien, nous gagnerons des matchs. Je pense que je vais être aussi agressive que je peux défensivement pour contester leurs tirs. Vous devez gagner le match 1. Les statistiques sont contre les équipes qui perdent le match 1, surtout à domicile.” , expliquait Bynum après la rencontre. 
ANDREW BYNUM : DEUXIEME JOUEUR EN TRIPLE-DOUBLE A 10 CONTRES EN PLAYOFFS

Il devient le deuxième joueur de l’histoire des playoffs à réussir une telle performance en playoffs. Le premier joueur à fournir un match avec un triple-double à au moins 10 blocks était Hakeem Olajuwon. Le pivot des Rockets l’avait fait le 29 avril 1990 au match 2 du premier tour des playoffs : 11 points, 11 rebonds et 10 contres. Bynum bat le record du plus grand nombre de contres réussis en playoffs par un Laker. Il devance les 9 contres de Kareem Abdul-Jabbar réalisés au match 2 de la demi-finale de conférence Ouest contre les Warriors le 22 avril 1977. Il égale le record de Mark Eaton. Le pivot du Jazz avait frôlé le triple-double avec 8 points, 10 rebonds et 10 contres le 26 avril 1985 au match 4 contre les Rockets au premier tour.

Le dernier joueur des Lakers à avoir terminer un match de playoffs avec un triple-double était Magic Johnson. Le meneur de L.A avait réussi son dernier triple-double en post-season le 26 juin 1991, au match 5 des finales NBA contre les Chicago Bulls.

Dans ce match, Bynum a bien été secondé par son compère de la raquette : Pau Gasol. Le géant espagnol cumule 13 points, 8 rebonds, 8 passes et 2 contres en 34 minutes.

En face, les Nuggets ont été maladroits aux tirs pour pouvoir inquiéter les Lakers : 35,6 % (35/90). Danilo Gallinari finit meilleur scoreur de Denver avec 19 points à 7/14 aux tirs + 4 rebonds et 2 passes. En sortie de banc, André Miller a rempli les cases statistiques : 12 points, 8 rebonds, 7 passes.

La suite de cette série s’est achevée en 7 manches. Les Lakers ont remporté le match 7 au Staples Center 96 à 87. Andrew Bynum a brillé devant ses partenaires une fois de plus : 16 points, 18 rebonds et 6 contres. Il achève la série en tournant à 16,7 points, 12,3 rebonds et 4 contres en 37 minutes de moyenne.

photo une (c) AP

Le triple-double en images d’Andrew Bynum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *