Le deuxième titre NCAA des Spartans de Michigan State en 2000

En 2000, les Spartans du Michigan State se qualifiaient pour la deuxième année de suite pour le Final Four universitaire. Ils sont allés au bout en décrochant le trophée en finale face aux Florida Gators, succédant aux Connecticut Huskies. Une victoire acquise grâce notamment à son meneur de jeu Mateen Cleaves.

L’année précédente, en 1999, les Spartans avaient échoué en demi-finale nationale après une défaite 68 à 62 contre Duke. Cette fois-ci, ils n’ont pas laissé échapper le titre. 21 ans après avoir soulevé le trophée de champion NCAA pour la première fois de son histoire, les Spartans de Michigan State ont donc réitéré cet exploit. En quatre participations à un Final Four à cet instant (1957, 1979, 1999, 2000), Michigan State aura raflé deux titres universitaires.

MICHIGAN STATE PLUS DROIT QUE FLORIDA

Le groupe coaché par Tom Izzo a battu en finale les Gators de Florida au RCA Dome d’Indianapolis le 3 avril 2000 : 89 à 76. Trois joueurs ont notamment brillé dans cette rencontre en marquant plus de 15 unités : Mateen Cleaves (18 points à 3/4 à 3-points et 4 passes), A.J Granger (19 points à 3/5 à 3-points et 9 rebonds) et Morris Peterson (21 points à 3/8 à 3-points et 5 passes). Les Spartans ont pu compter d’ailleurs sur la bonne productivité de Charlie Bell au four et au moulin (9 points, 8 rebonds, 5 passes et 2 interceptions) et de Jason Richardson, son joueur du banc (9 points à 4/7 aux tirs).

Les Spartans avaient fait la différence à longue distance réussissant un 11/22 dans cet exercice. Les Gators ont peiné derrière l’arc avec un 6/18. Le meneur de jeu Cleaves rentrait notamment deux de ses tirs longue distance en première mi-temps au moment où ses équipiers ont creusé l’écart à la suite d’un 14-3 après 13 minutes de jeu écoulées (33-20). Sur l’ensemble de la rencontre, les Spartans s’étaient montrés plus adroits en attaque terminant avec 55,9 % de réussite aux tirs (33/59). Son adversaire a été en difficulté avec seulement 43,3 % de réussite (26/60).

MATEEN CLEAVES, MEILLEUR JOUEUR DU FINAL FOUR

Cleaves, au cours de ce match, boitait et s’est fait bander la cheville droite. Auteur de 13 points à 3/3 à 3-points à la mi-temps, diminué, il loupait une partie de la deuxième mi-temps. Sans lui, ses coéquipiers conservaient leur avantage de la première mi-temps (43-32). Au cours de la seconde période, ils maintenaient une bonne avance de 8 points à moins de 12 minutes de la fin du match (58-50). Cleaves refait ensuite son apparition sur le parquet d’Indianapolis et repartait à l’attaque pour aller chercher cette dernière victoire de la saison malgré une cheville douloureuse.

Cleaves n’aura pas été épargné par les pépins physiques lors de cette saison 1999-2000 (fracture pied droit, il a manqué 13 matchs sur les 39 disputés par Michigan State). Futur joueur des Pistons (14ème choix de draft en 2000), le “point guard” fait briller ses partenaires et les Spartans s’envolent au score en infligeant un 16-6 pour mener de 18 points (84 à 66). Le temps passe et les hommes de Tom Izzo se préparent à célébrer le titre jusqu’à qu’arrive le buzzer final. Au terme de 40 minutes de jeu, les Spartans s’imposent de 13 points 89 à 76. Une 32ème victoire en 39 matchs pour conclure en beauté cette saison.

En face, Florida a riposté comme il le pouvait avec sa meilleure arme offensive : l’ailier Udonis Haslem (27 points à 10/12 aux tirs), bien soutenu par son partenaire Brent Wright (10 points, 13 rebonds, 4 passes).

Mateen Cleaves est élu meilleur joueur de ce Final Four (Most Outstanding Player). Son coach a rendu hommage à son meneur qui accomplissait sa dernière année universitaire (123 matchs disputés) : “Il a le cœur d’un lion. Il l’a fait pendant quatre ans, pas seulement un. C’est pourquoi vous l’aimez. Il est ce que notre programme incarne”. (source : msuspartans.com). Cleaves termine la saison avec des moyennes de 12,1 points, 1,8 rebonds, 6,9 passes et 1,4 interceptions en 26 rencontres. 

Meneur de l’équipe championne en 1979, Magic Johnson n’a pas manqué d’assister à cette finale de 2000 et de supporter les Spartans. L’ex-meneur des Lakers était ravi de la deuxième couronne décroché par ces gamins “Je savais qu’ils allaient gagner, surtout quand Mateen est revenu cette année (de blessure). Ça a été dur d’attendre ces 21 années. Mais ils ont été formidables ces dernières années, et je savais qu’ils allaient tout gagner”. (source : msuspartans.com).

photo une (c) Lansing State Journal

Les images de la victoire de Michigan State en 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *