March Madness 2005 : la première victoire des Bucknell Kansas dans un tournoi NCAA

Pour sa troisième participation au tournoi NCAA en 2005, les Bucknell Bisons passaient enfin un premier tour après deux défaites en 1987 et 1989. Au bout du suspense, les joueurs de cette université fondée en 1846 ont fait parler d’eux sur la scène nationale et universitaire en battant un habitué des joutes du basket “college” : Kansas.

Au Ford Center d’Oklahoma, les Bucknell Bison, fac de Pennsylvanie, remportaient donc leur tout premier match d’un tournoi NCAA. Dans cette March Madness, le 18 mars 2005, ils éliminent les Kansas Jayhawks (champion NCAA en 1952 et 1988) qui n’avaient jamais connu la défaite au premier tour d’une phase finale du championnat universitaire depuis 1984. Le gagnant, tête de série 14, battait celle numéro 3. C’était une des sensations de ce tournoi en 2005.

Victorieux sur la plus petite des marges 64 à 63, les Bisons ont arraché ce succès grâce à trois de leurs joueurs qui ont tous dépassé la barre des 10 points. L’arrière Kevin Bettencourt marque 19 points et a bien arrosé à 3-points (5/15), réussit 4 interceptions. L’arrière-ailier Charles Lee marque 15 points avec aussi une mauvaise adresse à longue distance (2/8), en plus de ses 4 rebonds. Le pivot Chris McNaughton a inscrit 14 points à 6/7 aux tirs.

Menés 63 à 62 suite à deux lancers réussis de Keith Langford (futur scoreur en Euroligue, ayant évolué au Khimki Moscou, Olimpia Milan et Kazan) Bucknell repassait devant au score justement grâce à McNaughton. Avec 25,4 secondes à jouer, sans temps-mort pris, sur la remise en jeu, en remontant le terrain, les Bisons ont trouve leur pivot dans la peinture qui réussit un “hook shot” avec l’aide du panneau. Le pivot donnait ce point d’avance aux Bisons : 64 à 63.

A 10 secondes du terme, Kansas avait la possession pour gagner. Langford a vu son tir échouer. C’est ensuite une grosse bataille au rebond pour capter le cuir orange sur le parquet du Ford Center. Le ballon revenait dans les mains du bison John Griffin qui se rend sur la ligne des lancers-francs. Il manque son essai. L’ailier fort Wayne Simien (futur 29ème choix de la draft 2005) récupérait la balle et demandait temps-mort.

En sortie de temps-mort, Kansas décide de rejouer l’action victorieuse de Duke en 1994. Christian Laettner avait marqué au buzzer suite à une passe de quaterback de Grant Hill sur une remise en jeu. Sur la remise en jeu, Michael Lee trouve Simien qui réceptionne la passe. Il arme un shoot en se tournant face au panier mais le ballon rebondit sur le cercle et ressort. C’est le dernier tir du match.  Pas de buzzer-beater. Visage dépité, Wayne Simien avait été irréprochable sur le terrain avec 24 points à 9/14 aux tirs et 10 rebonds.

Les Bisons levaient les bras au ciel, exultant de joie, se serrant fort dans les bras. Au tour suivant, ils s’inclinent face à Wisconsin 71 à 62. Chris McNaughton a brillé avec ses 23 points à 10/14 aux tirs. Bucnkell mettait un terme à sa saison 2004-2005 avec 23 victoires et 10 défaites.

La victoire des Bucknell Bisons en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page