NCAA Finals 2005 : les Lady Bears de Baylor hurlent de joie, leur premier titre

L’université de Baylor ajoute son nom au palmarès des équipes championnes NCAA. Pour sa quatrième participation au tournoi NCAA, sa première au Final Four, les Lady Bears s’imposent le 5 avril 2005 face à Michigan State. Au bout de sa cinquième saison, arrivée en 2000, l’entraineure Kim Mulkey a réussi à hisser au sommet ses jeunes joueuses du basket universitaire. Fac de la ville de Waco, dans le Texas, Baylor gagne grandement en notoriété avec ce premier triomphe.

Quelle équipe à entrainer“, soulignait Kim Mulkey-Robertson après cette victoire. “Ce n’était pas un entraînement, ce sont des “gars” qui m’ont emmené vers un voyage formidable.” (espn).

Il y a quelques années, Kim Mulkey avait déja senti le bon goût de la victoire en tant que joueuse. En 1982, elle faisait partie de l’équipe championne NCAA avec les Lady Techsters de Louisiana Tech.

Baylor a dominé les Spartans en s’imposant de 22 points d’écart au RCA Dome d’Indianapolis: 84 à 62. Elles succèdent aux Huskies de Connecticut. Dans cette finale, le duo Sophia Young – Steffanie Blackmon a mis très mal la défense de Michigan State.

Baylor signe le deuxième plus gros écart dans une finale NCAA avec donc 22 points de plus marqués que son adversaire. En 1987, Tennessee avait gagné le titre en s’imposant de 23 unités face à Louisiana Tech : 67-44

Young score 25 points à 10/18 aux tirs et prend 9 rebonds et donne 4 passes. Blackmon assure avec ses 22 points à 8/16 aux tirs dont 14 en deuxième mi-temps et 7 rebonds.

 

https://www.baylor.edu/alumni/magazine/0401/news.php?action=story&story=34687

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com