Byron Scott, une saison réussie à Athènes : le triple champion NBA gagne le championnat grec en 1998

Plusieurs joueurs NBA ont continué leur carrière pro en Europe hors des Etats-Unis. A l’image de Bob Mcadoo, Darryl Dawkins, Dominique Wilkins, Byron Scott s’est laissé convaincre de découvrir un championnat européen. A l’été 1997, il rejoint le club grec du Panathinaikos Athènes pour deux ans.

Triple champion NBA avec les Los Angeles Lakers au coté de Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar, James Worthy (1985, 1987 et 1988), Byron Scott joue une dernière saison professionnelle en dehors du territoire américain. Suite à des discussions non abouties à la fin de la saison 1996-1997 sur son contrat et son salaire avec Mitch Kupchak, le General Manager des Lakers, Scott fait ses valises.

L’arrière sélectionné en quatrième position de la draft 1983 traverse l’Atlantique et signe au sein d’un des plus grands clubs européens et de Grèce : le Panathinaikos d’Athènes, champion d’Euroligue 1996 avec Dominique Wilkins. Le club grec flairait encore un bon coup dans le recrutement en enrôlant un autre joueur qui a endossé un rôle majeur dans la franchise phare de Californie. Byron Scott a joué 15 saisons aux Lakers (1983-1993 et 1996-1997) pour des moyennes de 15,1 points, 3 rebonds et 2,8 passes en 846 matchs.

D’autres joueurs NBA avant lui ont porte le maillot mythique vert et blanc. Antonio Davis a démarré sa saison pro au Pana (1990-1992) avant de jouer de longues années en NBA notamment chez les Indiana Pacers et les Toronto Raptors. Même l’ailier Anthony Avent a passé une saison au Pana (1995-1996) avant de retourner en NBA.

En Grèce, à 36 ans, “Lord Byron” n’est pas venu cirer le banc athénien ni manger de la feta, du tzatziki ou encore de la moussaka. Il aide parfaitement ses coéquipiers à gagner des matchs mettant à profit ses qualités de scoreur (21,7 points en 1987-1988 avec les Lakers, sa meilleure moyenne en NBA). Apportant sa très grande expérience NBA, Scott s’est très bien adapté à ce championnat grec durant la saison 1997-1998 sous les ordres du coach monténégrin Slobodan Subotic.

BYRON SCOTT, MVP DES FINALES DU CHAMPIONNAT GREC

Evoluant au côté d’un ancien interieur des Boston Celtics, le croate et yougoslave Dino Radja, l’ex-arrière de la fac d’Arizona State tournait à 18,3 points (48% aux tirs, 40% aux lancers-francs, 80% aux lancers-francs), 2,8 rebonds, 2,3 passes, et 1,3 interception en 33,7 minutes de moyenne pour 34 matchs joués. Il se montre actif aussi en Eurocup (la deuxième coupe d’Europe après l’Euroligue) avec ses nouvelles partenaires.

Sur la scène européenne, il délivre 13,4 points, 2,4 rebonds et 2,1 passes en 17 matchs. Le Pana est éliminé du dernier carré, en demi-finale retour après sa défaite de 25 points 86 à 61. Pourtant, le Pana avait pris une belle option en gagnant au match aller de 19 points : 77-58.

Scott remporte le titre de champion de Grèce en 1998 après avoir battu au match 5 le PAOK Salonique : 68-58. Il score 23 points dans ce match décisif au OAKA Indoor Arena d’Athènes. Byron Scott avait muselé un des futurs snipers de la NBA,  Predrag “Peja” Stojakovic, 21 ans et qui tournait à 23,9 points en championnat. Le futur “King” de Sacramento n’a mis que 14 points mais à 3/13 à 3-points. Le Pana décrochait son 20ème titre de son histoire, le premier depuis 14 ans et le dernier soulevé en 1984.

Cette saison 1997-1998, Byron Scott est élu MVP des finales du championnat grec. Il ne jouera pas une deuxième saison en Grèce et met un terme à sa carrière pro sur une très bonne note. Il démarre une carrière d’entraîneur dans la foulée remportant notamment le titre individuel de “Coach of the Year en 2008 lors qu’il entraînait les New Orleans Hornets.

Photo une (c) paobc.gr – Panathinaikos official website

Le match 5 de Byron Scott : Panathinaikos Athènes – PAOK Salonique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *