Michael Redd dingue du shoot : 57 points à 6/12 à 3-points contre Utah en 2006 11 novembre

Au début de la sa septième saison NBA en 2006-2007, Michael Redd a crée la sensation devant les fans des Bucks. Le shooteur gaucher a enquillé les paniers et a failli offrir une victoire inespérée à Milwaukee. Détails.

Le 11 novembre 2006, Michael Redd a scoré au final 57 points pour les Bucks de Milwaukee lors de la défaite des “chevreuils” face au Utah Jazz : 113 à 111. Une bonne note personnellement pour l’arrière. Au Bradley Center, “Redd Hot” a chauffé le poignet en finissant à 18/32 aux tirs dont 6/12 à 3-points, 15/17 aux lancers-francs, 2 rebonds et 3 interceptions, le tout en 45 minutes.

A l’évidence, “Mickael Rouge” était déçu de ne pas avoir gagné ce match malgré une performance individuelle de dingo : « Je vais probablement rentrer chez moi et remercier Dieu. J’ai été choisi au second tour de la Draft, je ne savais pas si j’allais pouvoir intégrer l’équipe. Je suis très reconnaissant. J’ai du mal à décrire tout ça. Je voulais gagner. Je voulais gagner. C’était le plus important. Je voulais gagner ce match et j’aurais mieux savouré tout ça si on avait pu avoir la victoire. Les 60 points n’étaient pas loin. Et j’ai manqué ce lancer franc ». (Espn). Un lancer qui l’a loupé à 12,7 secondes de la fin du match quand Milwaukee était mené de deux points : 109-107.

Drafté au deuxième tour en 2000, le pistolero de Milwaukee est devenu le deuxième joueur de l’histoire de la franchise du Wisconsin à réussir à marquer 50 et plus en saison régulière. Kareem Abdul-Jabbar a été le premier et l’a fait 10 reprises. Redd bat le record de franchise détenu par le roi du skyhook et ex-pivot de UCLA : 55 le 10 décembre 1971. Il réussissait pour la sixième fois à passer la barre des 40 points et plus, la première fois au delà des 50 pions donc. L’arrière champion olympique en 2012 avec Team USA bat son précédent record offensif après ses 43 unités inscrits le 18 avril 2006 face aux Wizards de Washington.

MICHAEL REDD : 42 POINTS EN DEUXIEME MI-TEMPS

Il avait déjà fini un match au lycée avec plus de 50 points. Sur ce match, il explique qu’il ne s’attendait à réaliser un carton en attaque: “Au début, j’ai pensé que ce serait une soirée difficile parce que je savais qu’ils se focaliseraient sur moi. Je n’avais aucune intention de venir ici et marquer 57 points, juste jouer au basketball et voir ce qui se passerait. Et c’est arrivé. Beaucoup de tirs sont rentrés, je ne sais pas comment.”

Menés 62-41 à la mi-temps, au retour des vestiaires, Redd se surpassa au retour des vestiaires pour faire revenir dans le match ses partenaires : 42 points sur les 70 inscrits en deuxième période. A 6,9 secondes de la fin du match, il réussit à planter son sixième tir à 3-points pour égaliser à 111-111. Mais Utah remporta la partie grâce à un lay-up de Matt Harpring sur un caviar de Deron Williams.

Le meneur du Jazz a été bon compilant 27 points, 15 passes bien secondé par Carlos Boozer, 32 points, 10 rebonds.

Les 57 points de Michael Redd en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *