Euroligue 2015 : Strasbourg fait chavirer le Rhénus – la SIG battait le Real Madrid, champion en titre

Le 13 novembre 2015, la formation alsacienne a réalisé un exploit majuscule à domicile en battant une grosse écurie de l’Euroligue. La SIG Strasbourg a remporté un deuxième match face au Real Madrid 93 à 86.

Côté Strasbourgeois, le meneur américain Louis Campbell a montré la voie en concluant la partie avec 23 points à 9/11 aux tirs dont 4/5 à 3-points, le tout en sortie de banc. Le “point guard” US avait remplacé le meneur titulaire Rodrigue Beaubois au cours du match. Le français, ancien joueur des Dallas Mavericks, a bien utilisé son temps de jeu. Complet, il finit avec 18 points, 4 rebonds et 6 passes. Un autre joueur passé par la NBA a bien aidé Strasbourg : Mardy Collins, 14 points et 4 passes.

Les hommes de Vincent Collet ont imprimé leur rythme dans le premier quart-temps en étirant la défense du Real. Strasbourg a pris 11 points d’avance après un 3-point signé Kyle Weems (20-9 après moins de 5 minutes de jeu). Le champion en titre s’est rebiffé et a trouvé les espaces dans la défense de la SIG : elle inflige un 16-4 dans les 5 minutes suivantes de ce premier quart. Le match est serré : un point d’avance pour Madrid (25-24).

LOUIS CAMPBELL DONNAIT 20 POINTS D’AVANCE

Les deux adversaires se livraient à un mano-à-mano dans le deuxième quart-temps. Campbell faisait son entrée en jeu et donnait de l’air à ses partenaires en plantant coup sur coup deux de ses quatre paniers à 3-points pour creuser l’écart : 40-35 puis 43-37. Strasbourg maintenait son avance et rejoignait les vestiaires avec 7 points de plus marqués par le Real : 51 à 44. C’est pas donner à tout le monde de scorer au moins 50 points face à une des meilleures équipes sur la scène européenne.

Cet écart de 7 points va ensuite grimper à 19 lorsque Campbell inscrit un tir à 2-points pour atteindre les 14 points (71-52 à 4:32 de la fin du troisième quart). Le meneur remplaçant fait lever les fans alsaciens lorsqu’il permet à la SIG de mener de 20 points lors des 33 premières secondes du quatrième quart-temps (83-63). Il dépasse à ce moment les 20 unités (21) à la suite de son troisième tir longue distance. Dans les 10 dernières minutes de cette partie, la SIG géra confortablement son avance malgré les dernières forces jetés par le club madrilène.

Strasbourg s’impose sur le même écart au buzzer final qu’à la pause : 7. Score final 93-86. Extrêmement adroit aux tirs (31/56 à deux-points, 55,4 %), la SIG empochait une deuxième victoire en cinq matchs d’Euroligue à ce moment-là, trois semaines après avoir vaincu largement une autre grande équipe d’Europe : le club turc de Fenerbahce (91-70).

Meilleur marqueur de son équipe, Louis Campbell louait le bon état d’esprit de ses partenaires pour obtenir ce deuxième succès européen de la saison : « Cette victoire est une victoire d’équipe. Nous avons eu une énergie et une détermination exceptionnelles. L’énergie que les gars avaient était phénoménale. C’était une grande occasion ce soir et nous ne voulions pas la laisser passer. Nous avons décidé de jouer fort et de nous préparer à une vraie bataille. Nous avons répondu … Chaque joueur a répondu. Je suis fier de l’équipe.” (source : Euroleague.net)

Côté Real Madrid, les internationaux Rudy Fernandez et Sergio Llull ont été bons avec respectivement 17 et 20 points inscrits dans cette partie. L’ailier américain Jeffery Taylor a été adroit face au cercle avec un 9/10 pour 21 unités.

Par la suite, Strasbourg achevera sa campagne européenne en terminant de leur poule avec 3 victoires et 7 défaites en 10 matchs.

La victoire en images de Strasbourg contre le Real Madrid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *