Sue Bird : le panier de la victoire au buzzer pour les Huskies du Connecticut

En finale du tournoi de la Big East Conference face à Notre-Dame en 2001, Sue Bird offrait le titre aux Huskies du Connecticut. Elle signa le panier de la victoire au buzzer après une remontée de tout le terrain. 

En choisissant la fac de Connecticut en 1998, la meneuse et enfant de New-York est devenue la joueuse majeure des Huskies. Lors de sa saison junior en 2000-2001 (troisième année), Sue Bird participait le 6 mars 2001 à la finale de la Big East Conference au côté de Diana Taurasi contre les Fighting Irish de Notre Dame de Ruth Riley, au Harry A. Gampel Pavilion, la salle surchauffée de UConn.

Depuis leur première confrontation le 18 janvier 1996, historiquement, ces deux universités américaines sont devenues rivaux. Elles se sont affrontées à plusieurs reprises en saison régulière et au cours du tournoi de la Big East (conférence dans laquelle elles évoluaient).

L’ACTION DÉCISIVE DE 5 SECONDES

Le jour de cette finale en 2001, les deux équipes se rendaient coup pour coup. En fin de match, Ruth Riley égalisa à 76-76 pour Notre-Dame sur son deuxième lancer-franc réussi. Le dernier ballon du match est pour Connecticut. Il leur resta 5 secondes pour le gagner . Sur la remise en jeu, Bird s’empara du ballon et accéléra dans la défense adverse. Une fois les pieds dans la raquette, elle déclencha un jump shot. Le cuir orange flirta à deux reprises sur le cercle avant de finir dans celui-ci et transpercer le filet. Coup de sifflet final, le public de UConn explosa de joie.

C’était l’euphorie dans le camp des Huskies. Têtes basses, la déception se lisaitt sur le visage des Fighting Irish. UConn remporta la finale de cette conférence pour la 10ème fois de son histoire, la 8ème de suite sur le score final 78-76. La foule explosait de joie.

UN 3-POINTS AU BUZZER EN PREMIÈRE MI-TEMPS

Grâce à ce shoot au buzzer et mémorable, Sue Bird marquait ses 14ème et 15ème points dans cette finale. Sur ce total de points inscrits, elle planta notamment un tir à 3-points depuis la moitié de terrain, toujours au buzzer. Ce shoot longue distance a permis aux Huskies de prendre 6 points d’avance à la mi-temps (52-46).

« BIRD AT THE BUZZER »

Ce shoot mémorable dans l’histoire du basket universitaire a inspiré le journaliste Jeff Goldberg. Ce dernier a écrit un bouquin en 2011 « Bird at the buzzer » en référence à ce tir de Sue Bird et qui revient sur la rivalité entre les facs de Connecticut et de Notre Dame. Goldberg déclarait à ses confrères du Hartford Courant: « je pense que nous avons vu le meilleur match féminin qui s’est joué. Je pense qu’après ce moment, c’est le type de match sur lequel une personne voudrait écrire un livre. Jamais j’aurai pensé que cette personne serait moi.

24 jours plus tard, le 30 mars 2001, Notre Dame prendra sa revanche au Final Four du tournoi NCAA. Les Fighting Irish dominaient la demi-finale nationale: 90-75.

Sue Bird termina sa saison 2000-2001 avec 10,9 points ; 2,6 rebonds et 4,9 passes en 34 matchs joués. Elle quittera Connecticut à la fin de la saison 2001-2002 pour entamer sa carrière professionnelle : en WNBA à Seattle et en Russie (Dynamo Moscou, Spartak Moscou, Ekaterinbourg).

Le buzzer beater de Sue Bird en images

Une pensée sur “Sue Bird : le panier de la victoire au buzzer pour les Huskies du Connecticut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *