Skipper Bologne – Sienne 2004 : une demi-finale à suspense achevée en prolongation

Une demi-finale d’Euroligue en 2004 entre deux clubs italiens restera à graver dans les mémoires. Les amoureux du basket européen pourront se souvenir de la confrontation dans le dernier carré entre le Skipper Bologne et Sienne. Le dénouement a été connu après une prolongation. Récit.

Le Final Four de cette compétition prestigieuse sur les terres européennes s’est déroulée à Tel-Aviv à la Nokia Arena. La première demi-finale a tenu toutes ses promesses et le suspense fut au rendez-vous. Deux clubs du championnat italien ont réalisé un magnifique parcours pour en arriver là se disputer une place pour une finale : le Skipper Bologne et Sienne.

Dans le premier quart-temps, c’est tout d’abord une histoire de run. Après 7-7, Sienne inflige un 7-0 suite à deux paniers du macédonien Vrbica Stepanov et un tir extérieur du lituanien Mindaugas Zukauskas. 14-7 pour Sienne.  Le Skipper réplique par l’intermédiaire du solvène Erazem Lorbek sur un lay-up qui va déclencher derrière un run de Bologne : 10-0. 17-14, avantage au Skipper. Les deux demi-finalistes se rendent coup pour coup. Après 10 minutes de jeu, c’est Bologne qui fait la course en tête : 23-20.

Dans le second quart-temps, le score est toujours serré. Sienne, malgré une domination aux rebonds, peinent à marquer des paniers à l’inverse de son adversaire. Bologne joue small ball avec 4 « petits » et un pivot. Ca fonctionne. Avec 4 lancers-francs de suite, Bologne prend 5 points d’avance (38-33) et accentue son avance sur un 9-0 (47-36) grâce à l’arrière-ailier argentin Carlos Delfino.

RETOUR DE SIENNE DANS LE 3E QT

Au retour des vestiaires, Sienne revient avec d’autres intentions et devient plus agressifs. Menés 54-41 au bout de 23 minutes de jeu puis 60-48, Sienne applique une défense de zone exigée par leur coach Carlo Recalcati et revit en attaque. Avec un panier de Stepanov et un tir longue distance signé Michialis Kakiouzis, Sienne recolle aux basques de l’équipe bolognaise. Plus que 5 points de retard : 62-57. Bologne n’aura plus ensuite que 2 points d’avance à la fin du troisième quart-temps, subissant la pression de leurs adversaires qui a réussi un magnifique 14-4. (64-62)

Le quatrième quart-temps est d’une folie insensée. Ca marque des points dans tous les sens. On se répond shoot après shoot. C’est amplement plaisant ce qui se produit à la Nokia Arena. L’intensité des deux côtés du terrain est frappante. Ca joue dur en défense, le niveau offensif monte d’un cran. A la suite d’un 3-point réussi par Delfino, le Skipper prend deux possessions d’avance : 87-83. On rentre dans la dernière minute de match, et l’interieur australien David Andersen, pour Sienne, ramène ses coéquipiers à -2 à 45 secondes de la fin : 85-87. A ce moment de la demi-finale, on décide de couper les attaques en faisant faute et en tirant des lancers-francs. L’américian Bootsy Thornton réussit ses deux lancers pour Sienne à 24,9 secondes du terme (87-89). Vujanic peut l’imiter sur la ligne pour le Skipper mais n’en réussit qu’un : un point d’avance pour Bologne (90-87).

KAKIOUZIS EGALISE A 90-90 POUR SIENNE

Ballon pour Sienne, les joueurs parviennent à trouver Kakiouzis dans le coin droit du terrain. Il arme à 3-points. Bingo. Egalisation parfaite : 90-90. Il reste 11,2 secondes au chrono. Le meneur italien Gianluca Basile aura l’occasion de faire gagner le Skipper mais son tir est manqué. Prolongation.

Dans cet overtime, les ballons en attaque valent cher. Les deux équipes italiennes continuent de se répondre coup pour coup. A 92-90 pour le Skipper, Pozzecco pour Bologne et Thorton pour Sienne ont la bonne idée d’inscrire pour chacun de leur équipe 4 points d’affilée. Le score passe alors de 96-94 en faveur de Bologne. Mais Kakiouzis sort encore un tir derrière l’arc pour redonner l’avantage à Sienne : 97-96. Il reste 2 minutes à écouler dans cette prolongation. Cette demi-finale est chaud bouillante. Sienne continuera à mener au score (100-99 à 1:19 de la fin). Le Skipper ne se manque pas sur la prochaine possession. Delfino réussit un panier à 3-points. Bologne repasse devant : 102-100. Sienne égalise à 102-102 sur deux-lancers de Thornton. Kakiouzis commet faute ensuite sur Delfino. Sur la ligne des lancers, l’argentin fait 1 / 2 : 103-102 Bologne.

Sienne a la dernière possession du match en ayant 11,6 secondes pour remporter cette partie intenable. Thornton remonte le ballon et trouve Vukcevic qui tire à 3-points. Le ballon touche à peine le cercle. Le rebond est pour le Skipper. Faute de Sienne à 0,9 second. Vujanic se retrouve sur la ligne de lancers mais loupent ses deux tirs. Fin du match. Tous les joueurs de Bologne s’unissent au centre du terrain, visage souriant, pour fêter cette qualification en finale de l’Euroligue.

Avec deux équipes qui ont marqué plus de 100 points, plusieurs joueurs se sont mis en évidence dans cette demi-finale :

SIENNE :

  • Bootsy Thornton, 26 points (8/16 aux tirs et 9/9 aux lancers), 10 rebonds, 5 passes
  • Michalis Kakiouzis, 23 points (8/13 aux tirs et 5/6 aux lancers), 7 rebonds
  • David Andersen, 17 points, (8/13 aux tirs) 3 rebonds
  • Vrbica Stepanov, 14 points (6/10 aux tirs), 9 passes

BOLOGNE :

  • Carlos Delfino, 27 points (5/7 à 3-points et 6/8 aux lancers), 5 rebonds
  • Matjaz Smodis, 14 points (5/8 aux tirs), 4 rebonds, 2 passes
  • Hanno Mottola, 12 points (4/6 aux tirs)
  • Milos Vujanic, 12 points, 2 rebonds, 3 passes

Demi-finale d’Euroligue 2004 : Skipper Bologne – Sienne en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *