Shaquille O’Neal, un premier triple-double faramineux

Pivot sophomore, Shaquille O’Neal a signé un premier triple-double en carrière des plus hallucinants avec la tunique du Orlando Magic. Il a explosé les joueurs des Nets dans la raquette et des deux côtés du terrain. Précisions. 

A 21 ans, il a dévoré New Jersey (Derrick Coleman, Kenny Anderson, PJ Brown) lors de la courte victoire de son équipe (87-85). La feuille de stats du jeune pivot est splendide : 24 points (12/19 aux tirs), 28 rebonds (dont 10 offensifs) et 15 contres le 20 novembre 1993. Orlando décrochait sa cinquième victoire en 9 matchs. Le numéro 1 de la draft 1992 repoussa 15 tentatives des shoots adverses sur les 19 au total d’Orlando. Le Shaq contra notamment 3 tirs d’Armon Gilliam dans les 7:15 restantes du dernier quart-temps. A 2 contres près, il égalait le record d’Elmore Smith, auteur de 17 blocks pour les Lakers le 28 octobre 1973.

UNE PERFORMANCE DEVANT SA FAMILLE

Hasard ou pas, Shaquille O’Neal avait brillé face à une équipe située pas loin de sa ville de naissance : Newark. Énormément de membres de sa famille l’avaient vu brillé ce soir-là à la Meadolwands Arena devant plus de 20 000 spectateurs. En avril 1993, il s’était déjà fait bien remarquer contre les Nets mais dans un tout autre genre : il avait explosé le panneau du panier à la suite d’un dunk.

A l’issue de sa prestation ahurissante, O’Neal confiait : “je savais que j’en étais à 7 ou 8 contres. Mais pas 15. si nous avions perdu, ma performance n’aurait eu aucune signification”. Il détient alors le record de contres pour un joueur du Magic dans l’histoire de la franchise floridienne.

“Certains soirs je joue bien, d’autres je joue comme si j’étais encore à l’université. Je suis content d’avoir bien joué ce soir.  Ma famille était là, à peu près 70-80 membres. J’ai grandi dans le New Jersey, mais je n’ai habituellement pas aussi bien joué devant ma famille”, expliqua O’Neal au Orlando Sentinel. Malgré leurs adresses délicates aux tirs, Nick Anderson et Penny Hardaway ont bien secondés leur pivot avec respectivement 25 points, 7 rebonds et 3 passes / 15 points, 11 rebonds, 7 passes.

Pour Chuck Daly, coach des Nets, plusieurs de ses contres n’auraient pas dû être validé et le faisait savoir aux arbitres pendant la rencontre.

A la fin de la saison 1993-1994, O’Neal signait son deuxième double-double de la saison : 29,3 points et 13,2 rebonds.

Le premier triple-double de Shaquille O’Neal en images

6 pensées sur “Shaquille O’Neal, un premier triple-double faramineux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *