Roy Tarpley : sa saison écrasante en Coupe Saporta (1992-1993)

Au début de sa carrière NBA, il a été fantastique dans la peinture en arborant le maillot des Dallas Mavericks. Suspendu par la NBA pour usage de cocaine, Roy Tarpley est parti exporter ses talents de scoreur et de rebondeur en Europe. Lors de la saison 1992-1993, il pose ses valises en Grèce à 28 ans, pour évoluer avec l’Aris Salonique. Il multiplie surtout  les excellentes prestations en Coupe Saporta. Précisions.

Cet intérieur new-yorkais faisait partie de ceux qui comptabilisaient un paquet de matchs NBA et ont vécu une expérience en Europe. A son arrivée à Salonique, Roy Tarpley se fondait parfaitement dans le collectif de l’équipe grecque, (monument du basket hellénique avec 10 titres nationaux) où il côtoya un autre américain Mitchell Keith Anderson et le meneur star du club Panayótis Yannákis . Engagé en Coupe Saporta (Coupe des Coupes), l’Aris compta sur sa nouvelle recrue pour gagner des matchs et faire bonne figure.

Pour son premier match de Coupe d’Europe, lors du troisième tour préliminaire dans cette compétition, face aux polonais de Wroclaw, le meilleur sixième homme NBA en 1987-1988, signe un énorme double-double avec 35 points (16/23 aux tirs et 3/5 aux lancers-francs), 18 rebonds, 2 passes et 5 interceptions. Victoire 90-80 de Salonique qui se qualifiera après un bon résultat au match retour. Succès aisé 102-75.

Avec 12 équipes qualifiés en lice, deux groupes de 6 sont constitués. Les deux premiers de chaque poule se hissent en demi-finale de la Coupe Saporta. Aris tombe sur l’équipe israélienne du Hapoel Galil Elyon, celle croate de Split, portugaise de Benfica, française de Cholet et ukranienne du Budivelnyk Kiev. Avec 10 matchs à jouer, Aris survola les matchs avec 9 victoires et une défaite grâce à Roy Tarpley qui faisait la loi dans les raquettes européennes comme en témoigne ses stats à l’exception d’un match où il est passé au travers :

ADVERSAIRE POINTS TIRS LANCERS-FRANCS REBONDS RESULTATS
Hapoel Galil Elyon 30 12/20 6/7 15 Victoire 88-75
Cholet 36 13/21 9/10 21 Victoire 104-72
Benfica 29 12/19 5/10 12 Victoire 75-67
Split 32 13/21 5/5 20 Victoire 89-56
Budivelnyk Kiev 2 1/7 / 4 Victoire 67-61
Hapoel Galil Elyon 25 9/17 7/7 16 Défaite 80-69
Cholet 26 12/29 2/6 16 Victoire 70-60
Benfica 34 15/22 4/5 15 Victoire 83-72
Split 29 11/19 7/9 14 Victoire 76-66
Budivelnyk Kiev 27 11/19 5/6 19 Victoire 94-80

Avec Tarpley qui enquille les double-doubles monstrueux, Aris finit premier du groupe B et se qualifia pour les demi-finales. Prochaine étape : affronter les espagnols de Saragosse au meilleur des trois matchs. Salonique négocie parfaitement ces matchs couperets en gagnant 2 victoires à 0 : 86-84 à l’aller et 82-66 au retour à la Nick Galis Hall de Thessalonique. Tarpley signe 17 points (8/17), 7 rebonds dans la première manche et conclut avec un double-double la seconde avec 17 points (8/16) et 14 rebonds.

En finale, Aris était opposé à Efes Pilsen Istanbul en Italie à Turin au Palazzetto dello sport Parco Ruffini. Au terme d’un match étriqué où la défense a pris le pas sur l’attaque, Salonique s’imposa grâce à son interieur US Tarpley, auteur de 19 points (8/18 aux tirs et 3/5 aux lancers) et 18 rebonds (sur les 38 de son équipe) en 40 minutes. Une rencontre indécise où l’attaque laissait à désirer. Victoire 50-48 avec une adresse aux tirs de 35,6 % pour l’équipe grecque.

A l’issue de cette finale, Roy Tarpley alignait des stats moyennes ahurissantes pour sa première experience en terres européennes : 25,6 points (55,6 % aux tirs et 69 % aux lancers-francs), 14,9 rebonds en 14 matchs. Un énorme double-double de moyenne.

La finale de la Coupe Saporta 1993 en intégralité

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *