Quand Tim Hardaway flambait au match 7 contre les Knicks en 1997

Roi du crossover, Tim Hardaway a été insaisissable au match 7 de la demi-finale de conférence Est entre Miami et New-York. Le meneur du Heat a été flamboyant dans cette rencontre cruciale.

Le 18 mai 1997, la franchise floridienne était devenue la sixième franchise NBA à remonter un déficit de 3-1 pour se qualifier pour le tour suivant en phase de playoffs. Le Heat l’avait fait en demi-finale de conférence Est dans un match 7 à domicile à la Miami Arena. Tim Hardaway avait enfilé le costume de leader pour emmener son équipe en finale de cette conférence, une première dans l’histoire de la franchise. Lors de la campagne de playoffs en 1996, ils avaient été éliminés au premier tour par les Bulls.

TIM HARDAWAY GUIDE LE HEAT

Auteur d’une saison régulière remarquable (20,3 points et 8,6 passes en 81 rencontres), l’ancien meneur des Golden State Warriors a montré la voie en s’infiltrant dans la défense adverse et n’a pas manqué d’adresse face au panier. Résultat, en 45 minutes passées sur le parquet, “Tim Bug”, pas déréglé en attaque, marqua 38 points à 12/20 aux tirs dont 6/10 à 3-points et 8/10 aux lancers-francs. Il ajoute sur sa ligne de stats 3 rebonds, 7 passes et 5 interceptions. Dans le troisième quart-temps, il se transcenda avec 18 unités sur les 22 marqués par son équipe à ce moment de la partie. Autant dire que les meneurs des Knicks Chris Childs et Charlie Ward n’ont pas trouvé les clés pour parvenir à stopper le numéro 10 de Miami.

Le Heat a livré une belle défense face à ces Knicks les limitant à 14 et 18 points dans les deux premiers quart-temps. Les hommes de Pat Riley repartaient aux vestiaires avec une avance confortable de 17 points : 49-32. Le match se rééquilibrera en deuxième periode. Malgré le match monstrueux de Patrick Ewing à 34 ans (37 points, 17 rebonds) et les 25 points d’Allan Houston, les Knicks s’éteignaient devant le Heat et mettaient fin à leur saison après avoir fait le break dans cette série après avoir mené 3-1 à la suite du succès au match 4 le 12 mai 1997.

Justifiant ainsi son statut de All-Star en 1997, Tim Hardaway sortit un match au meilleur des moments face aux Knicks, grand rival de Miami en playoffs dans l’autre moitié des années 90. Victoire 101-90 avec une place en finale de conférence face aux Chicago Bulls de Michael Jordan. Une revanche à prendre par rapport au premier tour en 1996.

Au match 2, Hardaway avait permis à Miami d’égaliser à une manche partout avec un match conclu avec plus de 30 points : 34 au total lors de la victoire 88-84.

Tim Hardaway tourna en moyenne sur cette série à 22,9 points, 3,7 rebonds et 6 passes.

Les 38 points de Tim Hardaway face aux Knicks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *