Playoffs 2014 : les Spurs aux NBA Finals, Boris Diaw, back-up de luxe au match 6

Et de 2, les Spurs de San Antonio s’étaient qualifiés pour leur deuxième finale NBA consécutive en 2014, la sixième de son histoire. C’est sur le terrain d’Oklahoma City, au Game 6, que l’équipe texane l’a obtenu. Boris Diaw a été excellent.

Menant 3-2 en demi-finale de conférence Ouest suite à sa victoire large au match 5 (117 à 89), San Antonio est allé chercher sa qualification pour les NBA Finals en battant OKC hors de leurs terres. Le 31 mai 2014, les Spurs ont bataillé durs jusqu’à jouer une prolongation à la Chesapeake Energy Arena et remporter ce match âpre : 112 à 107. Un succès avec un Tony Parker diminué, indisponible toute la deuxième mi-temps à cause d’une cheville gauche douloureuse.

BORIS DIAW : REMPLACANT DE LUXE

Dejà très bon au match 5 (13 points, 6 rebonds, 3 passes), Boris Diaw a été la surprise de cette sixième confrontation. “Bobo” a été étincelant en sortie de banc en 36 minutes. Il rentre 26 points à 8/14 aux tirs dont 3/6 à 3-points, 3 rebonds, 2 passes. Il marque 2 paniers primés lors de la nette domination des Spurs dans le troisième quart-temps : 37 à 20. Diaw, c’est 26 des 51 points du banc de San Antonio.

Auteur de 19 points, 16 rebonds et 4 passes, Tim Duncan, décisif dans la prolongation, a tiré son coup de chapeau à Babac : “Boris était incroyable. Il a fait un match incroyable. Il a fait eu une grande série”. (espn) Diaw finit cette série avec de moyennes de 13,2 points (49,1 % aux tirs), 5,2 rebonds et 3 passes.

Menés de 7 points (49-42), San Antonio a repris les commandes de la partie dans le troisième quart-temps grâce à Kawhi Leonard (8 de ses 17 points) et son jeu collectif : + 10 (79-69).

Le Thunder n’a pas baissé les bras et a retrouvé de l’agressivité en obtenant des fautes grâce à son tandem Kevin Durant Russell Westbrook. A 14 secondes de la fin, “RussWest” a obtenu une faute dans la raquette commise par Manu Ginobili. Le meneur d’OKC convertit ses deux lancers et égalise à 101-101. “El Manu” a vu son dernier tir manquer. Egalité parfaite, les deux équipes devaient se départager alors sur une prolongation.

TIM DUNCAN, CAPITAL EN PROLONGATION

Dans ses 5 minutes supplémentaires, le duo Durant-Westbrook passaient complètement à côté de la plaque ratant shoots à mi-distance et tirs à 3-points. En revanche, ca souriait pour San Antonio grâce à Tim Duncan, auteur de 7 points dont son shoot à une main pour donner 3-points d’avance à son équipe à 19 secondes de la fin du match : 110-107. La franchise texane sécurise sa quatrième victoire dans cette finale de conférence.

Tim Duncan – San Antonio Spurs vs Oklahoma City Thunder – Game 6 – NBA Playoffs 2014 (c) Getty

San Antonio jouait une deuxième finale NBA de suite et avait eu le droit de préparer sa revanche face aux Miami Heat, vainqueur en 2013 4 à 3. “Je dois être honnête, cette victoire est vraiment douce parce que nous savions que nous avons joué contre une équipe d’enfer, et nous prenons une grande satisfaction puisqu’ils sont si spéciaux”, confiait Gregg Popovich après la nouvelle victoire des éperons.

Côté Thunder, Durant a terminé avec 31 points (12/25 aux tirs mais 2/8 à 3-points), 14 rebonds. Westbrook (34 points, 7 rebonds, 8 passes et 6 interceptions) a été maladroit aux tirs avec 8/23 dont 1/6 à 3-points a compensé aux lancers-francs (17/18).

Les 26 points de Boris Diaw en images

Le résumé du match 6 Spurs – Thunder en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *